Sommaire
Senior Actu

La santé en mouvement ou « Bien vieillir » avec L’Agirc et l’Arrco

Le 11 avril dernier à Libourne (près de Bordeaux), l’Agirc et l’Arrco ont lancé la phase expérimentale de leur dispositif « La santé en mouvement » qui a pour but d’encourager les seniors à pratiquer une activité physique régulière. Une action menée dans le cadre du premier axe des orientations prioritaires de l’Action sociale : « Développer la prévention ».


Parce que l’activité physique est bonne pour la santé et pour le moral, elle est, sur le long terme, l’un des facteurs qui contribuent à prolonger l’autonomie des aînés.

Partant de ce constat, les régimes de retraite complémentaire Agirc et Arrco ont conçu un dispositif pour encourager leurs retraités à maintenir ou à reprendre une activité physique… Résultat : le programme personnalisé « La santé en mouvement », expérimenté depuis avril.

Destiné aux personnes retraitées depuis plus de six mois et âgées de moins de 75 ans, ce dispositif comprend trois phases.

La première : une conférence gratuite « Forme et santé » rappelle aux participants les bénéfices tirés d’une activité physique régulière (lutte contre l’hypertension, l’ostéoporose, l’obésité, les problèmes cardiaques ou de dos, mais aussi influence sur le bien-être et l’estime de soi, développement du lien social, etc). Cinq conférences ont été organisées au mois d’avril à Libourne (33), Strasbourg (67), SaintBenoit-du-Sault (36), Frévent (62) et Cabourg (14).

Deuxième phase : à l’issue des conférences, les participants se voient proposer un cycle d’ateliers « découverte » : gymnastique d’entretien, activités cardio-vasculaires, relaxation/sophrologie, disciplines orientales (taï chi chuan, qi gong, yoga), marche associée à des découvertes culturelles… Le but est de permettre aux participants de (re)découvrir différentes activités physiques, d’en ressentir les bienfaits pour, au final, leur donner envie de sauter le pas vers une pratique régulière.

Enfin, à l’issue des ateliers, les animateurs orientent les participants vers les activités les plus adaptées et les associations locales existantes.

Menée en partenariat avec les associations Adal et Siel bleu, déjà partenaires de plusieurs institutions de retraite complémentaire pour des actions dans le même domaine, l’expérimentation se déroulera sur toute l’année 2012.

En fonction de la satisfaction des participants et de son impact sur leur comportement, « La santé en mouvement » pourrait être étendue à l’ensemble des régions. La décision sera prise à la fin de l’année 2012. A suivre donc.


Publié le Mardi 22 Mai 2012 dans la rubrique Bien-être | Lu 2182 fois