Sommaire
Senior Actu

La rente viagère : les choses à savoir

Pour compléter une pension de retraite, il est possible de percevoir un revenu régulier à vie grâce à des placements qui versent une rente viagère. Le point avec La finance pour tous.


La rente viagère : les choses à savoir
La rente viagère est une somme d’argent versée, chaque mois ou chaque trimestre, à un bénéficiaire, jusqu’à son décès. En contrepartie, le capital ne peut pas être récupéré, ni être transmis aux héritiers. La rente cesse au décès de son bénéficiaire, excepté si le contrat prévoit la réversion de la rente pour le conjoint ou tout autre bénéficiaire désigné.
 
Le montant de la rente dépend notamment de l’espérance de vie moyenne du bénéficiaire au jour de la liquidation de l’épargne, évaluée en fonction de son année de naissance. Elle sera plus faible si elle prévoit une réversion, car dans ce cas, l’assureur prend un « risque » sur deux personnes. La rente viagère est revalorisée tous les ans en fonction des résultats des placements réalisés par l’assureur.
 
Bon à savoir : un tarif unique hommes/femmes
Depuis le 21 décembre 2012, les assureurs ne peuvent plus différencier leurs tarifs entre les hommes et les femmes. Un arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne du 1er mars 2011 a bouleversé cet état de fait. Il a été considéré que distinguer le montant des primes et des prestations des contrats d’assurance, en fonction du sexe de l’assuré, constituait une pratique discriminatoire. L’application du principe de parité a un impact sur toutes les activités d’assurance : santé, dépendance, assurance vie ou décès…  Sont concernés les contrats souscrits à compter du 21 décembre 2012.
 
Pour les rentes viagères, les hommes recevront moins
A âge et capitaux égaux, les hommes recevaient, avant la réforme, des rentes de montant plus élevé que les femmes du fait d’une espérance de vie plus courte que pour celles-ci. Ils recevaient plus sur une durée moins longue.
 
Depuis le 21 décembre, ce sont les tables de mortalité féminine qui vont être appliquées aux deux sexes par les assureurs. Ceux-ci verseront donc aux hommes des rentes de montant inférieur à celles reçues jusqu’alors.
 
Exemple : avant la réforme, un homme âgé de 65 ans qui souhaitait obtenir une rente viagère immédiate de 1.000 euros par mois devait verser un capital d'environ 300.000 euros à un assureur, contre près de 324.000 euros pour une femme du même âge. Désormais, hommes et femmes paieront le même montant, à savoir environ 324.000 euros
 
Cette nouvelle règle concerne les contrats en cours – pour ceux qui n’ont pas encore transformé le capital en rente, car cette dernière est calculée au jour de son premier versement.

Source


Publié le Mardi 29 Novembre 2016 dans la rubrique Finances | Lu 1149 fois