Sommaire
Senior Actu

La réduction des quotas d’heures CRAM pour les seniors met en péril leur maintien à domicile

Au lendemain de la journée de solidarité en faveur des personnes âgées et des personnes handicapées qui vise à récolter des moyens financiers supplémentaires pour un accompagnement de ces populations tant à domicile qu’en établissement, les Caisses Régionales d'Assurance Maladie (CRAM) viennent de réduire de façon drastique leurs quotas d’heures en direction des services d’aide à domicile indique un communiqué commun de l’UNCCAS et de l’UNASSAD..


L’Union nationale des centres communaux d’action sociale (UNCCAS) et l’Union nationale des associations de services et de soins à domicile (UNASSAD) s’annoncent comme deux acteurs majeurs du secteur de l’aide à domicile avec respectivement 1.400 services et 1.220 structures.

Ces deux organismes « condamnent cette nouvelle réduction de près de 10 % en moyenne qui vise les enveloppes allouées aux services pour l’accompagnement à domicile des personnes présentant les niveaux de dépendance les plus légers mais ayant besoin néanmoins d’aide pour les activités de la vie quotidienne ».

Et d’ajouter qu’alors « que la solidarité envers les personnes fragilisées par l’âge et le handicap a constitué ces dernières semaines un axe fort de la communication du gouvernement pour inciter tous les Français à travailler en faveur de cette cause, les quelques heures d’aide à domicile dont bénéficiaient les personnes âgées pour se maintenir à domicile se sont vues réduites par décision unilatérale de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV). »

« Cette démarche de réduction des dotations, récurrente ces dernières années, traduit la non reconnaissance du rôle préventif des services d’aide à domicile et leur action pour retarder l’entée en établissement d’hébergement » indique le communiqué.

Alors que le Plan de Développement des Services aux Personnes imaginé par le gouvernement est en pleine phase de construction pour répondre encore plus qualitativement et de façon diversifiée aux besoins des personnes âgées à domicile, l’UNCCAS et l’UNASSAD s’interrogent « sur la cohérence des dispositifs : affichage d’une volonté de développement de l’activité d’un côté, diminution effective de l’activité auprès des mêmes personnes d’un autre côté ! »

En conclusion, les deux organismes demandent donc « instamment à la CNAV de revoir sa position en la matière en permettant aux personnes isolées de rester à domicile et en respectant ainsi leur choix de vie. »
La réduction des quotas d’heures CRAM pour les seniors met en péril leur maintien à domicile


Publié le Lundi 30 Mai 2005 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 3216 fois