Sommaire
Senior Actu

La pépinière des seniors : une initiative toulousaine pour régénérer l’emploi senior

Alors que l’emploi des seniors ne décolle pas, certaines initiatives locales tentent de trouver des solutions. C’est le cas de l’expérience toulousaine baptisée « La pépinière des seniors » qui « vise à dynamiser le patrimoine professionnel des quinquas et plus au travers d’une structure dédiée dans laquelle ces derniers pourraient « régénérer » leurs connaissances et expériences auprès de jeunes diplômés, vecteur d’énergie et de compétences nouvelles ».


Cette pépinière des seniors baptisée « Red’Générations » s’annonce comme une « première nationale ». Elle est née de l’initiative du Réseau d’emploi durable (RED), une association d’une quarantaine d’entreprises de la région toulousaine couvrant l’ensemble des secteurs d’activité de la région (l’aéronautique, l’espace, l’automobile mais aussi l’agriculture, la santé, la recherche médicale, les services…) qui œuvre pour favoriser des passerelles d’emploi sur le bassin toulousain.

Plus concrètement, la pépinière des seniors, comme l’indique le communiqué vise à « dynamiser le patrimoine professionnel des seniors au travers d’une structure dédiée dans laquelle ces derniers pourraient « régénérer » leurs connaissances et expériences auprès de jeunes diplômés, vecteur d’énergie et de compétences nouvelles ». Avec un objectif à la clé : développer l’employabilité des quinquas et plus et de facto, celles des juniors. « Il aura fallu neuf mois seulement pour que ce projet, reconnu comme véritable innovation sociale, remporte l’adhésion et le soutien de nombreux partenaires institutionnels, universitaires et économiques locaux » soulignent les responsables de projet.

Ainsi, cette pépinière des seniors se lance aujourd’hui sous la forme d’une coopérative d’intérêt collectif (scic) au Sicoval, dans la pépinière d’entreprises Prologue, avec comme directeur, -forcément- un senior dynamique à l’image de cette nouvelle génération : Michel Carlus, 61 ans, directeur général d’Aster.d, vice-président du CIRT et de l’Association Ampère mais aussi entraîneur et coach de l’équipe de Norvège championne du monde de Boogie !

Initiative locale pour le moment, cette pépinière des seniors est une première nationale dont le RED espère pouvoir transmettre le concept à d’autres bassins d’emplois. Elle propose aux entreprises de disposer d’un support pour faire converger leurs besoins et ceux de leurs seniors et les aider à : réfléchir et trouver des solutions au vieillissement au travail ; préparer une seconde carrière en offrant aux seniors des opportunités d’exercer dans d’autres entreprises/secteurs d’activité et ce, dans un cadre sécurisé ; adapter/enrichir/motiver les compétences des seniors via une coopération senior/junior ; et accompagner leur départ à la retraite en aménageant la fin de carrière.

Pour ce faire, la pépinière des seniors, constituée d’experts, conseille les entreprises au niveau de la gestion de leurs collaborateurs seniors dans différentes situations de vie et accueille, en fonction des besoins et des attentes, leurs seniors au sein de la pépinière. Les seniors détachés de l’entreprise suivent alors un parcours de trois à neuf mois, en temps complet ou temps partiel, selon une méthodologie spécifique pour trouver des solutions concrètes et efficaces au développement de leur employabilité. .../...

• Une pépinière inter-générations

Concrètement, tout senior qui arrive à la pépinière travaille en tandem avec un junior qui cherche du travail ou qui s’oriente dans ses études. L’un amène son dynamisme, des connaissances théoriques « up to date », et l’autre son expérience, sa compétence et son réseau. « Cette symbiose senior/junior a des bénéfices réciproques » affirment les responsables du projet. « Il s’agit pour le junior d’apprendre les « bons » comportements au travail au travers d’un stage coopératif. Et pour le senior, c’est une réelle opportunité de trouver des ressources efficaces à la construction de son projet mais aussi de se redonner confiance en se rendant utile et opérationnel. L’occasion aussi de réduire la fracture inter-générations et de nouer le dialogue et l’échange ».

• Une méthodologie et des ressources uniques

Donner de l’oxygène à la carrière des seniors, revaloriser leurs compétences, les redynamiser dans une optique de transformation, d’évolution, leur permettre de reprendre leur carrière en main, etc. Tels sont les objectifs de la pépinière qui s’appuie sur une méthodologie modulaire éprouvée et sur un réseau d’experts (juristes, fiscalistes, spécialistes carrières, coachs, experts comptables, spécialistes retraite, spécialistes image).

Le parcours du senior se compose ainsi en quatre étapes :

1 - Etape « Trans-Formation » : identification et valorisation de l’expérience professionnelle, développement du potentiel

2 – Etape « Transmission » : transfert de savoir-faire et de savoir-être au sein d’une entreprise, découverte d’un métier au junior

3 – Etape « Action » : essaimage, reprise ou création d’entreprise, mise à disposition pour des missions d’experts

4 – Etape « Solution » : relance de la carrière (redéploiement dans l’entreprise ou dans un autre projet)

• Une opportunité pour toutes les entreprises du bassin d’emploi

Le but de la pépinière des seniors est de créer aussi de la synergie économique et sociale sur un territoire inter-pôles. Constituée de seniors en « mode projet », la pépinière constitue, en effet, un vivier d’expertises motivées pour toutes les entreprises du bassin d’emploi, les repreneurs ou créateurs d’entreprise. Un partenariat a d’ailleurs été signé dans ce sens avec le Pôle Cancer-Bio-Santé.

Témoignage du senior « pilote »

Avant son lancement opérationnel officiel et de façon à optimiser son modèle, la pépinière des seniors a accompagné le projet d’un senior « pilote ». Il témoigne de son expérience.

Philippe Gall, directeur Monde de la recherche Oléagineuse d’un grand groupe.

« Dans le cadre d’une restructuration, mon poste a été supprimé. Mon patron m’a alors demandé de prendre des vacances, de lever le pied pendant qu’il allait me chercher une mobilité dans le Groupe. J’ai alors proposé à mon DRH d’intégrer une structure pilote sur Toulouse dont j’avais entendu parler, la pépinière des seniors, pour quelques mois, histoire de m’occuper efficacement tant pour l’entreprise et que pour moi même pendant cette période “forcée”. J’ai ainsi intégré la pépinière ».

Après un diagnostic, j’ai suivi un parcours « initiatique » : bilan professionnel, formations (travail sur la façon de me présenter, communiquer, sur mon image, formation en management…), coopération avec un stagiaire universitaire, Boris, qui souhaité intégrer l’ENSAT (avec qui j’ai travaillé et échanger sur mon métier), rencontres avec des chefs entreprises de Toulouse d’activités diverses,…

Mon expérience à la pépinière des seniors a été une opportunité formidable pour moi, la chance de reprendre mon destin en main, de voir ce que je pouvais et voulais faire. Dans une impasse, il y a quelques mois, je me sens motivé plus que jamais. D’ailleurs, aujourd’hui mon entreprise me propose deux postes importants à l’étranger et une autre entreprise un poste à Toulouse
. »

Les entreprises au cœur du succès de la pépinière des seniors

Marie-Estelle Duboullay, DRH Groupe 3A

« Durable est- il un adjectif plus positif aujourd’hui ? Appliqué à l’emploi, il évoque immédiatement les difficultés pour entrer dans l’emploi, la problématique des jeunes, et la difficulté pour s’y maintenir, passé un certain âge.

Pépinière, un mot très positif qui évoque la croissance, renvoie à un potentiel insoupçonné en devenir. Pépinière des seniors, une idée paradoxale au premier degré et pourtant communément admise : on est d’abord jeune dans sa tête !

La pépinière des seniors s’appuie sur un réseau d’entreprises toulousaines très variées, soucieuses d’emploi durable. Elles ont conçu en commun un outil pour les salariés seniors. Ces derniers, parvenus à un moment de leur vie professionnelle, pourront y effectuer un parcours modulable de ressourcement qui associe des consultants divers, des formateurs, la réflexion et le travail en commun avec des jeunes qui vont entrer sur le marché du travail. Dans le but de rebondir et redéployer leur carrière.

Ce n’est pas un outplacement car le redéploiement peut très bien se gérer en interne in fine. Ce n’est pas un bilan de compétences, même si certains des éléments du parcours sont de même nature, car la finalité est d’aller jusqu’à la mise en oeuvre d’une solution.

C’est une démarche rafraîchissante, une initiative originale à partager, associant les jeunes et moins jeunes, soutenue par le milieu économique et de la formation toulousaine, pour accompagner la demande des Pouvoirs Publics dans sa politique d’emploi des seniors, gisement de compétences à redécouvrir.

Toute entreprise régionale peut être actrice de la pépinière en proposant ses services à un de ses seniors, en proposant des missions ou des services à des seniors en pépinière, en apportant à la réflexion ses compétences sous des formes diverses à inventer
. »


Publié le Mercredi 27 Février 2008 dans la rubrique Emploi | Lu 13502 fois