Sommaire
Senior Actu

La longévité, une opportunité pour la France

Le groupe d’études sur la Longévité de l’Assemblée nationale est recréé pour la 13ème législature avec une présidence partagée entre le docteur Denis Jacquat, député UMP de la Moselle, et Mme Danièle Hoffman-Rispal, députée SRC de Paris, avec la volonté marquée d’aborder cette thématique sous un angle positif.


Lors de la 12ème législature (2002-2007), le docteur Denis Jacquat avait initié la création d’un groupe d’études sur la longévité. Depuis un certain nombre d’années, plusieurs groupes d’études avaient été créés sur des thématiques connexes, liées à la santé, la retraite, la dépendance ou la démographie. Aucun cependant ne traitait pleinement de la longévité, problématique pourtant centrale, qui touche à l’ensemble des sphères de la société : économie, emploi, santé, pouvoir d’achat, retraites, travail des séniors, hôpitaux…

C’est pour pallier cette carence que le docteur Jacquat, a créé et assuré la présidence du groupe d’études sur la longévité, fort d’une cinquantaine de députés membres, tous spécialisés sur les questions de santé et de longévité.

En 2007, les thématiques liées à la longévité, que ce soit la santé ou l’activité des travailleurs âgés ainsi que les négociations sur la retraite et les régimes spéciaux, ont été plus que jamais au cœur des débats de société. .../...

Au niveau européen, la Stratégie de Lisbonne a fixé, en 2000, un objectif de taux d’activité de 50% pour les 55-64 ans d’ici 2010. Avec un taux de 37,9% en 2005, la France est en queue de peloton, devant l’Italie (31,4 %) ou la Belgique (31,8 %), mais loin derrière la Suède (69,4 %). Il s’agit donc pour notre pays de combler ce retard et de redonner en Europe, notamment avec la présidence du second semestre 2008, l’impulsion nécessaire pour atteindre cet objectif collectif.

Dans ces circonstances, conscient de la nécessité d’un tel organe de réflexion et de proposition, M. Jacquat a souhaité relancer le groupe d’études dans cette nouvelle législature. Il en assure aujourd’hui la co-présidence avec Mme Danièle Hoffman-Rispal, membre active du groupe d’études sur la longévité lors de la 12ème législature, et spécialisée dans les questions de société liées aux aînés et à la perte d’autonomie.

Pour cette nouvelle législature, le groupe entend poursuivre sa participation à la réflexion, l’information et l’éducation des parlementaires sur les sujets liés à la longévité. Pour ce faire, il continuera de proposer à ses membres des auditions mensuelles avec des spécialistes - chercheurs, sociologues, médecins, hauts fonctionnaires, journalistes, professeurs de faculté, ingénieurs – avec pour ambition de recueillir une information objective sur les thématiques liées à la longévité. Le groupe entend par ce biais constituer une force de proposition dans la sphère politique afin d’accompagner et d’anticiper l’impact de la longévité sur la société française.


Publié le Mardi 22 Janvier 2008 dans la rubrique Société | Lu 6665 fois