Sommaire
Senior Actu

La langue espagnole se maintient au Japon grâce aux seniors

Les seniors et les retraités japonais, toujours désireux de développer leurs connaissances et de découvrir de nouvelles cultures, pourraient représenter une opportunité pour le développement de la langue de Cervantès au Pays du soleil levant, indique une récente dépêche de l’agence de presse espagnole EFE.


La langue espagnole se maintient au Japon grâce aux seniors
Le Japon, on le sait, est le pays le plus « vieux » de la planète. On y compte déjà plus de 25.000 centenaires et les seniors de plus de 65 ans représentent actuellement 20% de la population… Et plus d’un quart (26%) dans une dizaine d’années.

Avec une espérance de vie particulièrement élevée, 78 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes, le marché des activités seniors est en forte croissance depuis quelques années. Parmi elles, on note chez les aînés japonais, une prédilection pour l’apprentissage des langues étrangères et plus précisément de l’espagnol.

Selon Kazuei Tokado, professeur à l’Université d’Etudes internationales de Kanda à Tokyo et l’un des premiers Japonais à avoir été diplômé d’Espagnol, il y a déjà quelques décennies, « par sa richesse, l’Espagne est une destination parfaite pour les seniors ».

La langue espagnole se maintient au Japon grâce aux seniors
Toujours selon ce professeur, on peut distinguer plusieurs raisons pour lesquelles les aînés japonais s’intéressent à la langue espagnole.

Certains d’entre eux ont suffisamment de temps libre et les moyens pour voyager vers l’Amérique du sud ou vers l’Espagne*, et souhaitent apprendre la langue des pays où ils se rendent.

D’autres, travaillent comme volontaires dans des organisations humanitaires, dans lesquelles une langue étrangère, peut s’avérer être un outil particulièrement utile.

Enfin, plus simplement, certains aînés veulent se rapprocher de la gastronomie espagnole –qui fait fureur au Japon- à travers cette langue vivante.

« Il semblerait que le maintien de l’apprentissage de cet idiome doivent plus aux personnes âgées qu’aux étudiants » analyse le professeur Tokado. En effet, au Japon, seules seize universités sur une centaine programment des cours d’espagnols. Tous les ans, seuls 5.000 jeunes se lancent dans l’apprentissage de cette langue qui a des difficultés à s’imposer en Asie. Elle doit en effet, lutter contre le chinois, le coréen et l’anglais. Notamment dans le monde des affaires.

* Les Japonais sont de grands admirateurs de l'architecte catalan Gaudi. La découverte des nombreux édifices modernistes de Barcelone est une étape obligatoire lorsqu'ils visitent le pays. D'ailleurs, l'architecte responsable des travaux de réfection de la cathédrale inachevée de Gaudi, la Sagrada Familia, est... Japonais


Publié le Mercredi 28 Septembre 2005 dans la rubrique Divers | Lu 8934 fois