Sommaire
Senior Actu

La droite nuit gravement à l’emploi des seniors, selon Kheira Drissi candidate PS aux élections législatives

La Haut-Marnaise Kheira Drissi, candidate PS aux élections législatives de juin 2007 estime dans un communiqué publié sur son blog que « depuis cinq ans L’UMP, et son représentant François Cornut-Gentille en Haute-Marne n’ont rien fait pour l’emploi en général et l’emploi des seniors en particulier ».


Alors qu’on entre de plus en plus tard dans la vie active, que la préretraite est passée dans les mœurs, les salariés doivent travailler plus longtemps (l’âge de la retraite est maintenant fixé à 65 ans, avec un minimum de 160 trimestres validés), remarque la jeune femme, engagée au Parti Socialiste depuis dix ans.

« Mais certaines entreprises continuent à se débarrasser avec élégance des travailleurs les « plus âgés », et les discriminent purement et simplement quand elles recrutent » ajoute-t-elle en précisant que « dans un contexte où les objectifs des entreprises tendent à la réduction des effectifs, l’âge est devenu le principal outil de disqualification. Le prétexte d’adaptabilité et la baisse des coûts font figures d’épouvantails, à contre-courant des besoins économiques et de la transmission du savoir ».

« Le scandale est complet. Un chômeur sur quatre a plus de 50 ans. Non seulement ils viennent grossir le bataillon des chômeurs de longue - voire très longue - durée, mais les conséquences économiques, sociales, professionnelles et psychologiques sont catastrophiques » déplore-t-elle dans son communiqué.

Et la candidate aux élections législatives en Haute-Marne de conclure que « le salarié licencié ne se retrouve plus abandonné à lui-même. Les pouvoirs publics doivent lui assurer une rémunération, un bilan de compétences, une formation et une aide active à la recherche de son futur emploi ».


Publié le Lundi 26 Mars 2007 dans la rubrique Emploi | Lu 2984 fois