Sommaire
Senior Actu

La chute du groupe Volkswagen ou le clan des tricheurs

Ce qui frappe en priorité ce sont les chiffres, 11 millions de véhicules concernés dont près de 1 million pour le marché français. Ensuite c’est l’hypocrisie du système. Grands donneurs de leçons, les Allemands n’ont jamais de mots assez durs pour qualifier le manque de rigueur de leurs partenaires européens. VW, Audi, Skoda, Seat toutes les marques populaires du groupe sont concernées.


La chute du groupe Volkswagen ou le clan des tricheurs
L’équipementier Bosch qui a fourni ce logiciel de gestion se défausse en assurant avoir fourni un prototype d’essai et préciser dans un courrier son illégalité. Bosch aurait donc fourni 11 millions de prototypes ! L’hypocrisie se retrouve également dans les fausses informations générées par des résultats de tests normalisés qui n’ont rien à voir avec la réalité qu’il s’agisse d’émission de pollution ou de consommation.
 
Chacun a pu constater que des 4,5 litres annoncés pour un type de voiture donné, la réalité est souvent plus proche des 9, 5 litres aux km. Autre grande hypocrisie, le système français des bonus/malus qui ne tient compte que des rejets de CO2 et non des rejets de N0x (l’oxyde d’azote).

Sachant que les moteurs Diesel sont les seuls à rejeter des NOx et que les constructeurs français ont axé leur production sur ce type de moteurs, il est plus simple de ne pas contrôler ce qui est le plus polluant. Mais au-delà des simples problèmes techniques, c’est la malhonnêteté organisée par un groupe industriel mondial qui est condamnable. Il y a une tromperie qui mérite une sanction commerciale et économique.
 
Les Américains à n’en pas douter vont se lancer dans des batteries de procès. Moins procéduriers, les Européens et les Français en particulier peuvent agir économiquement en déplaçant leur achat vers d’autres marques et surtout, en oubliant d’acheter des véhicules Diesel ?
 
Le groupe Volkswagen doit comprendre que l’honnêteté et la confiance ne sont pas que des arguments marketing. Les propriétaires des modèles concernés doivent aussi savoir que lorsqu’ils voudront revendre leurs véhicules, il n’est pas certains qu’ils trouvent des acheteurs. Une indemnité de VW, Audi, Skoda ou Seat s’impose dès maintenant.
 
Joël Chassaing-Cuvillier

La chute du groupe Volkswagen ou le clan des tricheurs


Publié le Lundi 5 Octobre 2015 dans la rubrique Automobile | Lu 1009 fois