Sommaire
Senior Actu

La cardiologie du futur à l’occasion des 24ème Journées Européennes de la SFC

Les 24èmes Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie se tiendront du 15 au 18 janvier 2014 au Palais des Congrès de Paris. Cette année, le fil conducteur du congrès sera : « La cardiologie du futur ». Ce thème, transversal, permettra de faire le point sur les dernières innovations dans le domaine des maladies cardiovasculaires et de présenter les nouvelles perspectives qui révolutionneront la cardiologie dans les prochaines décennies.


Les progrès diagnostiques et thérapeutiques qui seront réalisés en cardiologie dans les prochaines années vont avoir un impact sur le traitement de nombreuses pathologies : maladies coronaires, maladies vasculaires, maladies des valves, troubles du rythme, hypertension artérielle, insuffisance cardiaque…
 
De nombreuses facettes de la cardiologie sont concernées par ces profonds bouleversements actuels et à venir :

- l’imagerie
L’échocardiographie, l’IRM, le scanner et la scintigraphie possèdent une précision et une acuité toujours plus fine, avec une simplicité et une standardisation en constante évolution. Les applications actuelles de l’échocardiographie 3D sont multiples, permettant, en complément du 2D, d’améliorer l’analyse de l’anatomie et de la fonction cardiaques. Les techniques d’imagerie hybride se développent, associant les propriétés physiques d’acquisition de deux techniques (la scintigraphie associée avec le scanner ou l’IRM).

- la génétique
Il devient maintenant possible de proposer un diagnostic moléculaire rapide et complet dans de nombreuses situations. De même, la pharmacogénomique et l’identification de facteurs génétiques modificateurs ouvrent la porte à une médecine personnalisée. Dans un futur proche, le traitement sera choisi sur le profil génétique du patient, l’objectif étant d’adapter au mieux le traitement au patient et d’en limiter au maximum les effets indésirables. Par ailleurs, des techniques thérapeutiques complexes comme le transfert dans les cellules de gènes manquants ou défaillants sont en cours d’évaluation.

- la recherche pharmacologique
Les traitements médicamenteux sont de plus en plus ciblés : de nouveaux traitements à base d’anticorps monoclonaux vont ainsi pouvoir modifier en profondeur les protocoles de traitement des hypercholestérolémies.

- les traitements interventionnels
Des développements technologiques importants sont réalisés dans le domaine des prothèses électriques implantables telles que les stimulateurs (dépourvus de sondes et miniaturisés), les défibrillateurs et les resynchroniseurs. Le traitement des valvulopathies mitrales a fait des progrès considérables avec l’utilisation du Mitraclip, système de correction de l’insuffisance mitrale (défaut de fermeture de la valve mitrale).

- la chirurgie cardiaque
Dans un futur proche, plusieurs types d’assistance cardiaque peuvent être envisagés tels que les modèles totalement implantables (avec recharge de batteries à longue durée) ou encore le coeur artificiel qui pourrait remplacer en intégralité le coeur défaillant.

- la médecine régénérative
Les potentialités thérapeutiques des cellules souches offrent des perspectives prometteuses. Prélevées dans le coeur ou la moelle osseuse, les cellules souches vont avoir la capacité de se multiplier, de se différencier en cellules cardiaques et de régénérer une partie du coeur défaillant.
 
Pour en savoir plus sur les 24ème Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie : www.sfcardio.fr


Publié le Mercredi 15 Janvier 2014 dans la rubrique Santé | Lu 351 fois