Sommaire
Senior Actu

La candidate socialiste propose d’ajouter une cinquième branche à la Sécurité sociale pour financer le problème du vieillissement et de la dépendance des personnes âgées.


La candidate socialiste propose d’ajouter une cinquième branche à la Sécurité sociale pour financer le problème du vieillissement et de la dépendance des personnes âgées.


Une cinquième branche de la Sécurité sociale, telle est la «réforme profonde» qu’ambitionne Ségolène Royal. En visite dans une maison de retraite de Saint-Maur des Fossés (Val-de-Marne), la candidate socialiste a dévoilé ses solutions au problème du vieillissement et de la dépendance des personnes âgées.


Dans cet établissement «exemplaire» aux yeux de la candidate, les personnes âgées cohabitent avec une garderie pour les très jeunes enfants. Une idée saluée par Ségolène Royal, qui dénonce le «paradoxe» de la multiplication des maisons de retraites privées. «Il y a urgence à freiner ce mouvement», juge-t-elle.


L’accessibilité, «chantier national»


Pour la candidate socialiste, «il faut que la solidarité nationale prenne en charge la question du grand âge et de la dépendance», mais aussi «le gros retard en terme d’accessibilité» que connaît la France pour les «personnes à mobilité réduite». Ce «chantier national» sera «lié à celui de l’environnement», promet la candidate socialiste. Quant au manque de personnel dans les maisons de retraite, il s’agit d’une question d’un «niveau européen», dans le cadre d’une «Europe sociale».


Et le financement ? Ségolène Royal suggère le «redéploiement de fonds publics», dont la répartition sera «le premier sujet de la conférence sur l’emploi et les revenus» que la candidate conduira dès son élection. «Il y a des ressources à redéployer pour les entreprises qui créent des emplois», estime-t-elle.


Ségolène Royal a également promis une augmentation du «reste à vivre», la somme allouée aux personnes âgées en maison de retraite, qui «doit passer de 75 euros à au moins 150 euros».


Publié le Mercredi 21 Mars 2007 dans la rubrique Société | Lu 1550 fois