Sommaire
Senior Actu

La beauté demain : le diktat du « vieillir moins » s’effacera devant celui du « vieillir bien »

Dans Madame Figaro, le supplément du journal daté du 29 octobre 2010, vous pouvez lire un intéressant article sur la beauté de demain, son évolution et ses représentations. Parmi les différentes interventions, soulignons la position d’Emmanuelle Guillon, directrice générale de l’agence de publicité Publicis 133 qui table sur le fait que le « vieillir moins » s’effacera devant celui du « vieillir bien ».


Selon Emmanuelle Guillon, demain, « l’âge médian de la population mondiale passera de 26 ans aujourd’hui à 46 ans d’ici 2050 ; et cette vérité démographique va complètement changer les représentations de la beauté. Jusqu’ici, nous avions un idéal de jeunesse. Mais à 30 ou 40 ans déjà, les femmes ont de plus en plus de mal à s’y conformer, d’où le succès de la chirurgie esthétique et l’apparition des phénomènes comme l’anorexie de la quarantaine. Dans vingt ans, ce ne sera plus tenable ! Notre idéal s’incarnera dans un modèle différent, fondé sur les valeurs de la maturité. Il deviendra presque honteux d’être trop lisse : l’idée sera d’afficher les « bons signes de l’âge ». De montrer ses rides, à condition qu’elles soient le plus belles possibles ».

Et la spécialiste de la communication d’ajouter : « la femme mûre sera bien plus présente dans les publicités. Elle ne vantera plus seulement des crèmes antirides, mais aussi des rouges à lèvres ; et on gérera son capital beauté, comme aujourd’hui son capital solaire ».

Et la patronne de Publicis 133 de conclure : « le diktat du « vieillir moins » s’effacera devant celui du « vieillir bien ». Mais nous n’en serons pas plus libres pour autant… ».


Publié le Lundi 8 Novembre 2010 dans la rubrique Bien-être | Lu 3263 fois