Sommaire
Senior Actu

La Vie selon Florence Gordon de Brian Morton (roman)

Les éditions Plon ont publié l’été dernier La Vie selon Florence Gordon (320 pages / 21,90 euros), le dernier roman de l’Américain Brian Morton qui met en scène une femme de 75 ans, intellectuelle new-yorkaise acariâtre qui décide de s’atteler à la rédaction de ses mémoires. Mais tout ne va pas se passer comme prévu.


La Vie selon Florence Gordon de Brian Morton (roman)
Cette chronique new-yorkaise pleine d’humour met donc en scène Florence Gordon, une femme de 75 ans, directe, brillante, acariâtre et passionnée : « c’était donc une femme forte, fière, indépendante d’esprit qui acceptait son âge et qui pourtant se sentait encore très jeune. Elle était aussi, à en croire ceux qui la connaissaient et même ceux qui l’aimaient, une vraie emmerdeuse. »
 
Militante féministe et icone des années 70, elle est capable de réduire les sots au silence d'une seule de ses piques acérées : comme le dit l’un des personnages, « une rencontre avec Florence était toujours désagréable. Mais étrangement, désagréable chaque fois d’une façon différente. C’était peut-être le tribut qu’il fallait payer à son caractère. Florence trouvait toujours le moyen de vous surprendre ».
 
Dans la vie de tous les jours, cette grand-mère, beau personnage féminin et âgé, n’a pas de temps à accorder à sa famille : ni à son fils Daniel, ni à sa petite-fille Emily et encore moins à sa belle-fille. Elle doit en effet s’atteler à son œuvre, la rédaction de ses mémoires. Sans compter ses recherches sur le féminisme.  
 
Mais alors qu’elle commence enfin à pouvoir rédiger, c’est justement le moment où son fils, entré dans la police à son grand désespoir, revient s’installer à New-York. Naturellement l’arrivée inopinée de sa famille vient perturber sa tranquillité et surtout, son besoin d’écrire.
 
Florence (qui n’est pas sans faire penser à Tatie Danièle) se retrouve alors impliquée bien malgré elle dans des mélodrames familiaux qui vont assombrir ses journées et menacer son rempart de solitude. Sans parler de son pied gauche, qui commence à la faire boiter...
 
La Vie selon Florence Gordon est déjà le cinquième roman de Brian Morton (professeur de littérature) et le tout premier publié chez Plon.


Publié le Jeudi 5 Novembre 2015 dans la rubrique Culture | Lu 807 fois