Sommaire
Senior Actu

La Vie des gens : un beau documentaire sur le grand âge

Suite à son court-métrage Champagne présenté début 2013, le réalisateur Olivier Ducray (toujours aidé financièrement par la société Assystel) a présenté cette année un film intitulé La Vie des gens. Dans ce beau documentaire, Ducray aborde, à travers le regard d’une infirmière, une problématique rarement traitée au cinéma : celle de la dépendance et de l’isolement des personnes âgées.


La Vie des gens : un beau documentaire sur le grand âge
Le grand âge au cinéma ? Oui c’est possible, et en plus, ce n’est pas un film mais un documentaire. Un beau documentaire d’Olivier Ducray qui aborde la vie des personnes âgées, vue à travers le regard de Françoise, une infirmière libérale qui s’occupe et prend soin des « petits vieux »…

Pour aller d'un endroit à un autre, elle utilise sa patinette et file le long de la Saône : puis elle change les pansements, coupe les cheveux, fait la toilette, etc. « Les personnes âgées sont amenées à nous quitter, elles le savent, c’est dans l’ordre des choses, il n’y a rien de triste, indique Françoise. Mais, je fais tout pour qu’elles partent en douceur ».
 
Ce film aborde le quotidien des personnes âgées en fin de vie ; celles qui tombent dans la dépendance, et qui souvent, se retrouvent isolées. Pour réaliser ce long-métrage, Olivier Ducray a suivi cette infirmière pendant un an ; le temps nécessaire à instaurer un climat de confiance. Il l’a suivie dans son quotidien, à Lyon. Dans les relations qu’elle vit au jour le jour avec les ainés. Le cinéaste voulait également filmer le passage des saisons et le temps qui passe.
 
« Le thème de la solitude est central dans tout ce que je fais précise le réalisateur. Je ne comprends pas la manière dont on traite nos aînés. Ce film, est une manière de dire que derrière ces gens, il y a des vraies vies ». Naturellement, à travers ce documentaire, le réalisateur rend aussi un bel hommage aux personnes qui s’occupent de ces ainés isolés en fin de vie… A ces hommes et femmes qui, comme il le dit lui-même, « prennent le relais d’une société qui peine à trouver des solutions, et je ne parle pas que de l’État mais des individus aussi ».
 
In fine, ce documentaire (dont la sortie est passée relativement inaperçue) montre qu’il peut exister des partenariats financiers entre entreprises privées et créations particulièrement intelligents. Bref, une association pertinente qui permet au grand public de prendre conscience des conditions de vie des personnes âgées en fin de vie… C’est bien.



Publié le Jeudi 18 Juin 2015 dans la rubrique Culture | Lu 873 fois