Sommaire
Senior Actu

La Suisse encourage les seniors à la retraite à poursuivre le travail

Alors qu’il est actuellement très difficile pour un senior suisse de continuer à travailler pendant qu’il est à la retraite, le Conseil fédéral helvétique a décidé la semaine dernière de modifier la législation de manière à permettre aux retraités qui le désirent, de poursuivre dans la vie active.


Pour encourager les travailleurs âgés à rester sur le marché du travail, le Conseil fédéral a décidé que les femmes et les hommes qui continuent de travailler au-delà de l'âge ordinaire de la retraite pourront ajourner la perception des prestations de vieillesse du 3e pilier jusqu'à la cessation de leur activité. Cet ajournement est possible durant cinq ans au plus.

Tant qu'ils exerceront une activité lucrative, ils pourront également continuer pendant cinq ans de cotiser à un 3e pilier privilégié fiscalement. Le Conseil fédéral a modifié l'ordonnance sur les déductions admises fiscalement pour les cotisations versées à des formes reconnues de prévoyance (OPP 3) en ce sens, avec effet au 1er janvier 2008.

Pour encourager les travailleurs âgés à rester sur le marché du travail, il convient notamment de faire en sorte que la prestation de vieillesse du pilier 3a ne soit pas obligatoirement perçue lorsque les assurés atteignent l'âge ordinaire de la retraite.

Il est aussi opportun que les personnes exerçant une activité lucrative au-delà de l'âge ordinaire de la retraite AVS puissent encore bénéficier d'avantages fiscaux lorsqu'elles cotisent au pilier 3a. La possibilité de déduire ces cotisations durant cinq ans après avoir atteint l'âge de la retraite AVS peut inciter à continuer à travailler.

Pour aller plus loin, lire aussi :
L'horloger suisse Hublot emploi 10% de seniors pour assurer les transferts de compétences


Publié le Lundi 22 Octobre 2007 dans la rubrique Emploi | Lu 7346 fois