Sommaire
Senior Actu

La Sirène du coeur des Aînés Ruraux : le 50ème défibrillateur sera offert vendredi !

Dans le cadre de l’opération Sirène du coeur, une grande action qui se déroule sur deux années pour répondre à l’urgence d’équiper la France en défibrillateurs cardiaques, lancée le 8 octobre dernier par les Aînés Ruraux, l’association remettra vendredi lors d’une cérémonie officielle le 50ème appareil.


Sirène du coeur : le principe, chaque association ou club adhérant à la Fédération collecte au moyen d’activités et d'animations, des fonds qui permettent d'acheter des défibrillateurs. L'objectif fixé sur deux années étant d’offrir 500 défibrillateurs localement à des organismes et à des structures. Vendredi prochain, 10% du chemin sera parcouru !

En effet, suite à la mobilisation de ses membres et de ses adhérents, les Aînés Ruraux de la Haute-Marne sont heureux d’annoncer la remise du 50ème défibrillateur de l’opération nationale la Sirène du coeur. Philippe Renaut, président de la fédération départementale de la Haute-Marne, remettra officiellement ce défibrillateur à monsieur Alain Gschwing, directeur du lycée Bouchardon de Chaumont (52) le vendredi 5 décembre à 16h (en présence de Luc Chatel, secrétaire d’Etat chargé de l’industrie et de la consommation et maire de la ville).

Cette remise, symbole des liens entre générations chères aux Aînés Ruraux, sera l’opportunité de faire le point sur les différentes actions déjà menées par l’association et à venir dans le cadre de la Sirène du coeur. À cette occasion, les Sapeurs Pompiers, partenaires de l’opération, feront, devant les élèves du lycée, une démonstration de premiers secours, et de l’utilisation du défibrillateur.

Chaque année en France, 40.000 à 60.000* personnes (150 par jour en moyenne) décèdent suite à un arrêt cardiaque extrahospitalier. Cela correspond à la seconde cause de décès en France après le cancer.

Or, il faut savoir que le taux de survie des victimes d’un arrêt cardiaque en France est actuellement très faible, entre 2 et 3% seulement, et surtout très inférieur à celui des pays anglo-saxons, qui se situe entre 20 et 50%*.

La différence ? Une simple prise en compte des accidents cardio-vasculaires, qui a conduit les pays anglo-saxons à généraliser l’installation de défibrillateurs dans les lieux publics et dans les entreprises.

De fait, selon l'Inserm, si un nombre suffisant de défibrillateurs était mis à disposition des citoyens, plus de 4.000* vies pourraient être sauvées chaque année.

* Source Inserm (2005)

Les Aînés Ruraux constituent le premier réseau associatif de retraités et personnes âgées en France. Ils rassemblent 730 000 membres regroupés dans environ 10 000 clubs. Il y a dix ans, les Aînés ruraux avaient prouvé qu’ils avaient, grâce à leur réseau, les moyens de déployer des actions de solidarité d’envergure nationale. En effet, avec le Toit de l’Espoir, ils avaient réussi à collecter 750 000 euros, pour ouvrir un foyer pour des jeunes en difficulté en région parisienne.


Publié le Mercredi 3 Décembre 2008 dans la rubrique Santé | Lu 5649 fois