Sommaire
Senior Actu

La France et les Français selon l’Initiative du vivre mieux de l’OCDE

Plus de 3,6 millions de personnes dans 184 pays ont utilisé le baromètre du bien-être de l’OCDE pour mesurer et comparer leur qualité de vie en fonction de leurs propres priorités… Rappelons que cette initiative lancée en 2011 se concentre sur les aspects de la vie qui importent aux gens et qui ont un impact sur leur qualité de vie. Alors… Comment va la vie ?* Voici les derniers résultats pour la France et les Français…


Comparée aux autres pays de l’OCDE, le Brésil et la Fédération de Russie, la France obtient de bons résultats dans plusieurs des onze dimensions que l’OCDE a retenues pour mesurer le bien-être des populations.
 
De fait, la France se positionne au-dessus de la moyenne de l’OCDE dans les dimensions du revenu et du patrimoine, de la qualité de l’environnement, du logement, de l’équilibre vie professionnelle-vie privée, de l’état de santé et des liens sociaux.
 
En revanche, elle se classe en dessous de la moyenne dans les thèmes de l’engagement civique et de l’éducation et des compétences.

Selon ce rapport, les ménages français moyens ont été un peu moins affectés par la crise que celui des autres pays de l’OCDE. En effet, dans beaucoup de ces états, l’impact a été plus marqué qu’en France, notamment en ce qui concerne les domaines du revenu des ménages, de la satisfaction à l’égard de la vie, de l’engagement civique et également, mais dans une certaine mesure seulement, de l’emploi.
 
De fait, l’Hexagone a enregistré une hausse cumulée du revenu disponible des ménages, en termes réels, d’environ 2% de 2007 à 2011, alors que dans la zone euro le revenu baissait de 1% sur la même période. Cependant, les inégalités de revenus (avant taxes et transferts) ont augmenté de 2% en France entre 2007 et 2010, bien au-dessus de la moyenne de l’OCDE estimée à 1,2%.
 
Par contre, l’impact de la crise sur le bien-être des individus se manifeste principalement par la baisse de l’emploi et la dégradation des conditions du marché du travail (notamment pour les seniors). En France, entre 2007 et 2012, le taux d’emploi est resté quasi stable alors qu’il a chuté dans beaucoup de pays. En revanche, le taux du chômage de long terme a augmenté de presque 1 point de pourcentage.

Au sein de l’OCDE, la situation critique de l’emploi a eu un impact majeur sur le ressenti des individus face à la qualité de vie. En France le pourcentage de personnes se déclarant satisfaites de leur vie a baissé de 59% à 57% entre 2007 et 2013.
 
Au cours de la même période, alors que la confiance des individus dans les institutions chutait fortement, de nouvelles formes de solidarité et d’engagement sont apparues dans les pays les plus affectés par la crise. Cela n’a pas été le cas en France, où les pourcentages de personnes déclarant avoir aidé quelqu’un ou déclarant avoir fait du bénévolat ont, respectivement, baissé de 2 et de 5 points de pourcentage entre 2008 et 2013, alors que ces chiffres augmentaient en moyenne dans l’OCDE.
 
La plupart des personnes passent la majeure partie de leur journée au travail et travaillent une grande partie de leur vie. Aussi, le type d’emploi qu’ils occupent revêt une importance particulière pour leur bien-être. La qualité de l’emploi recouvre de nombreux aspects, allant du contenu du travail à la prise de décisions, des interactions avec les collègues au soutien de ses supérieurs, en passant par des aspects plus traditionnels tels que les salaires et la sécurité de l’emploi.
 
En 2010, un tiers des salariés français déclarait travailler dans un mauvais environnement de travail, la part la plus élevée au sein des pays européens. De fait, les analyses montrent que de mauvaises conditions de travail nuisent à la santé mentale et physique des travailleurs.

Au cours des dernières décennies, les écarts de bien-être entre les sexes, traditionnellement en faveur des hommes, ont diminué dans la plupart des pays de l’OCDE. Cette tendance est cependant à relativiser en France où les écarts de salaires se sont accrus sur les dix dernières années. Comparées aux hommes, les femmes françaises ont moins de chances d'avoir un emploi rémunéré ou d'être élues au Parlement, elles consacrent plus d’heures à accomplir des tâches ménagères et se sentent plus en insécurité lorsqu'elles sortent seules le soir…
 
*Comment va la vie ? est un rapport publié tous les deux ans. Il examine les aspects les plus  importants qui façonnent le bien-être et la vie des gens dans les pays de l’OCDE et dans d’autres grandes économies, en observant les conditions de vie matérielle et la qualité de vie des personnes à travers la population dans onze dimensions : le revenu et le patrimoine, l’emploi et les salaires, le logement, l’état de santé, l’équilibre vie professionnelle-vie privée, l’éducation et les compétences, les liens sociaux, l’engagement civique et la gouvernance, la qualité de l’environnement, la sécurité personnelle et le bien-être subjectif.


Publié le Vendredi 9 Mai 2014 dans la rubrique Société | Lu 548 fois