Sommaire
Senior Actu

La Femme Coquelicot de Noëlle Châtelet : la passion n’a pas d’âge


La Femme coquelicot parle d'un amour tabou accompli par Marthe, « une jeune femme » de soixante-dix ans. On pourrait croire que ce n'est plus l'âge de la passion. Pourtant, elle va s'autoriser à la vivre avec un homme, son aîné de dix ans.
La Femme Coquelicot de Noëlle Châtelet : la passion n’a pas d’âge

Une passion faite de l'émerveillement des âmes et aussi des corps. C'est à sa métamorphose en « femme coquelicot », éclatante et fragile, tout au bonheur d'aimer et d'être aimée que le public est convié.

Sur ce sujet dérangeant, la romancière de « La Dame en bleu » lève ici le voile, dans une époque où la vieillesse se voit intimer l'ordre d'être honteuse ou vaincue.

Interview de Thérèse Roussel : actuellement dans la Femme Coquelicot

Thérèse Roussel est actuellement à l'affiche du Théâtre Mouffetard avec « La femme coquelicot » un spectacle très émouvant, sensible et plein d'espoir.

Cette comédienne qui ne cache pas son âge est d'une beauté et d'une vitalité rares. Elle nous raconte son parcours avec Marthe, l'héroïne qu'elle incarne depuis plusieurs années, avec volubilité, tendresse et une grande juvénilité.

Une rencontre toute en douceur qui agit comme un véritable bain de jouvence.

Thérèse Roussel : Que vous dire ? Que j'ai une grande joie à jouer ce spectacle à jouer cette Marthe qui rêve à l’amour et qui va le rencontrer à 70 ans !

Comment avez-vous rencontré ce personnage ?

Thérèse Roussel : Il y a 15 ans j'avais joué "Sade 120", notamment au Cargo à Grenoble, dans lequel j’interprétais les 4 historiennes, donc presque tout le texte ce qui n'était pas facile car quand on en vient aux crimes sexuels on est un peu chamboulé. Dans ce spectacle, j'avais un partenaire extrêmement beau et élégant qui symbolisait l'archange du mal et qui n'avait qu'une phrase à dire. Nous avons sympathisé et nous échangions énormément sur le plan professionnel. Ce jeune homme c'était Yann le Gouic de Kervéno.

Dès lors, nous avions toujours eu envie de jouer à nouveau ensemble ou qu'il me mette en scène. Car moi je suis comédienne et je ne fais pas de mise en scène, j'aime être sur scène et jouer tous les êtres, les merveilleuses, les douces, les pulpeuses. Nous avons cherché ensemble un texte pour cela sans jamais y parvenir. Et puis un jour il est venu me voir avec un sourire d'ange en me disant u'il avait trouvé un texte pour moi, fait pour moi et qu'il voulait le monter pour moi. II s’agissait du roman "La femme coquelicot" de Noëlle Châtelet. J'ai lu le roman qui m'a enthousiasmé. Restait à concrétiser ce projet et les hasards sont intervenus très joliment ; enfin, j'utilise terme de hasard mais je n'y crois pas. Yann le Gouic de Kervéno en a parlé à un ami qui était au collège avec le fils de Noëlle Châtelet.

C'est ainsi que les choses se sont naturellement agencées. Noëlle Châtelet a voulu voir une lecture du texte. Car je suis une personne plutôt en chair alors que son personnage est une femme un peu desséchée. Et quand elle est venue assister à cette lecture, elle a pensé en me voyant que je n'étais pas le personnage même si je lui étais néanmoins plutôt sympathique parce que je lui rappelais quelqu'un lui était cher. Et puis nous avons commencé la lecture et à un moment elle a ri. Je l'ai vue également me regarder avec émotion. Et au bout de 20 minutes elle nous a dit : "Vous avez mon accord." Et ce projet s'est monté ainsi tout en douceur comme par exemple pour les deux merveilleuses robes que je porte qui ont été créées par Sonia Rykiel que connaît Noëlle Châtelet.

Lire la suite sur Froggy's Delight

Noëlle Châtelet

La Femme Coquelicot de Noëlle Châtelet : la passion n’a pas d’âge
Romancière, essayiste et universitaire française

Née à Meudon le 16 Octobre 1944

Fille de Mireille Jospin, sage-femme, militante au sein de l'association pour le droit de mourir dans la dignité, Noëlle Châtelet est également la soeur de l'ancien premier ministre Lionel Jospin.

Mariée au philosophe François Châtelet qu'elle rencontre en hypokhâgne, elle fréquente Gilles Deleuze et dirige ses recherches sur l'interprétation du corps. Comédienne dans de nombreux films...

La Femme coquelicot

D'après le roman de Noëlle Châtelet
Adaptation et mise en scène de Yann Le Gouic de Kervéno
Avec Thérèse Roussel

Théâtre Mouffetard
Dates : du 25 Janvier 2007 au 28 Avril 2007
De 15 à 22 euros
Du jeudi au samedi à 19h

Théâtre Mouffetard,
73 rue Mouffetard, 75005 Paris

Renseignements : 01.43.31.11.99


Publié le Lundi 12 Février 2007 dans la rubrique Culture | Lu 10669 fois