Sommaire
Senior Actu

La Commission européenne réfléchit à des solutions pour faire face au vieillissement de sa population

Dans le prolongement de sa communication sur le problème du vieillissement de la population en Europe, la Commission européenne organise depuis hier, le premier forum d'experts au niveau européen, dont le but est d'échanger des solutions à la crise du vieillissement que connaît actuellement ce continent.


Dans cet esprit, indique un communiqué, le « Forum sur l'avenir démographique de l'Europe » rassemblera pendant deux jours (les 30 et 31 octobre) 400 représentants des États membres et experts venus de toute l'Europe, qui étudieront les moyens concrets de s'attaquer aux problèmes liés à l'amenuisement de la main-d'œuvre et au vieillissement de la population.

« A l'avenir, nous devrons considérer toutes les politiques sous l'angle de la démographie. Des changements se feront sentir dans les domaines de l'emploi, des soins de santé et des systèmes de retraite, mais le vieillissement démographique constituera également un défi pour nos systèmes éducatifs, notre urbanisme, nos ressources en matière de logement ou nos infrastructures. La conférence d'aujourd'hui offre aux États membres et aux experts l'occasion d'échanger des bonnes pratiques et d'examiner des solutions concrètes à long terme » a déclaré Vladimír Špidla, commissaire européen à l'emploi, aux affaires sociales et à l'égalité des chances, avant d'ajouter: « L'identification des mesures pratiques que les États membres peuvent prendre renforcera les arguments en faveur d'une action ». .../...

Et le communiqué de rappeler que « la proportion des Européens âgés de plus de 80 ans devrait presque tripler d'ici 2050 et les personnes âgées de 60 à 79 ans représenteront un quart de la population totale de l'Union européenne ».

La communication de la Commission sur l'avenir démographique de l'Europe a étudié comment relever ce défi grâce à la promotion du renouveau démographique, à des emplois plus nombreux et à des vies actives plus longues, à une amélioration de la productivité, à l'intégration des travailleurs migrants et à des finances publiques viables.

Ce forum va examiner des exemples de bonnes pratiques dans chacun de ces domaines comme, par exemple, un réseau allemand destiné à soutenir « l'économie vermeille » de produits liés au vieillissement, un « laboratoire du temps » italien promouvant une meilleure conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale, et une initiative suédoise encourageant un vieillissement en bonne santé. En outre, les experts s'intéresseront au rôle que les régions et les municipalités peuvent jouer dans la gestion du changement démographique.

Par ailleurs, les résultats d'un projet pilote européen sur le changement démographique seront présentés. La recherche, financée par le Parlement européen, a débouché sur cinq études d'impact démographique sur des domaines allant de la productivité des travailleurs âgés, de la médecine préventive et des soins de longue durée, au rôle que peuvent jouer les TIC (technologies de l'information et des communications) pour relever le défi du vieillissement.

D’autre part, trois autres études sont en cours, qui portent sur l'impact du vieillissement sur l'épargne privée, les liens entre croissance économique et croissance de la population et les liens entre migration, aide au développement et commerce.

« Pour inscrire dans la durée son action en matière de changement démographique, la Commission européenne organisera un Forum tous les deux ans pendant les dix prochaines années. Elle souhaite également que le Forum serve de catalyseur et suscite des manifestations et des débats similaires aux niveaux national, régional et local » conclut le communiqué.


Publié le Mardi 31 Octobre 2006 dans la rubrique Société | Lu 4230 fois