Sommaire
Senior Actu

L'original de Laura de Vladimir Nabokov : le roman inachevé

Trente-deux ans après sa mort, les Editions Gallimard viennent de publier le tout dernier roman –inédit et inachevé- de Vladimir Nabokov. Une œuvre sombre et drolatique composée dans la souffrance et la perspective d’une mort prochaine. L'auteur de Lolita reprend ici certains des éléments qui ont fait le succès de son plus célèbre roman. Flora n'est certes pas une nymphette, mais elle ressemble à s'y méprendre à une Lolita qui ne serait pas morte dans les neiges de l'Alaska. Capricieuse, frivole, elle épouse un homme beaucoup plus âgé qu'elle, un professeur de psychologie appliquée, mais collectionne ouvertement les amants…


Ce roman, comme presque tous les autres, Nabokov l’avait entièrement visualisé. Cette technique lui permettait d’écrire dans l’ordre ou le désordre, selon les aléas de la composition.

Pour Laura, dès 1976, à en croire son éditeur américain, tout était là : personnages, scènes, détails. Il ne restait plus à Nabokov qu’à écrire, à battre les fiches comme des cartes à jouer, pour se les distribuer à lui-même sous la forme d’un roman. Mais la mort le prit de vitesse.

Puis il y eut les discussions homériques pour savoir si, selon le souhait de Nabokov, il fallait brûler ces fiches. Après des années d’incertitude, Dmitri, son fils, décida de les publier. Mais comment ? Fiches bristol minutieusement noircies au crayon à papier, brève succession de chapitres s’effilochant parfois en séquences rhapsodiques, paragraphes écourtés à l’improviste : Laura se présentait comme un vertigineux puzzle littéraire.

L’intrigue ? Le personnage principal, Philip Wild, est un brillant neurologue, effroyablement gros et terriblement laid. Il est tourmenté par sa jeune épouse, Flora, coquette aux mœurs volages et aux « fesses étroites d’un charme ambigu et irrésistible ». Or Flora sert de modèle à l’un de ses amants, auteur d’un super-bestseller intitulé My Laura dans lequel l’héroïne trouve la mort « de la façon la plus folle du monde »…

Le sous-titre de L’Original de Laura est « mourir est amusant ». Nabokov sentait l’approche de sa propre mort et s’était jeté à corps perdu dans une œuvre aux tonalités tout à la fois sombres et drolatiques. Mais l’insoutenable extase était-elle bien la sienne ? « Je ne peux pas pardonner la censure de la mort », avait-il un jour écrit. Et dans une annexe destinée à son plus grand roman russe, Le Don, il avait déjà postulé que « la tristesse d’une vie interrompue n’est rien par comparaison à la tristesse d’une étude interrompue ».

« Texte inachevé composé dans la souffrance et la perspective d'une mort prochaine, L'original de Laura présente l'ébauche d'un enchevêtrement de récits. L'auteur de Lolita reprend ici certains des éléments qui ont fait le succès de son plus célèbre roman. Flora n'est certes pas une nymphette, mais elle ressemble à s'y méprendre à une Lolita qui ne serait pas morte dans les neiges de l'Alaska. Capricieuse, frivole, elle épouse un homme beaucoup plus âgé qu'elle, un professeur de psychologie appliquée, mais collectionne ouvertement les amants ; l'un d'eux la prend pour modèle d'une de ses héroïnes, Laura, dans un roman où figure aussi en bonne place le mari vieillissant. Celui-ci, harcelé par la souffrance, s'ingénie, au moyen de certains exercices, à s'effacer, à se gommer mentalement. L'auteur, dont les exigences esthétiques étaient très élevées, nous permet, malgré lui, de percevoir à distance, entre les lignes, entre les fiches, l'ultime souffle d'un romancier de génie » souligne Maurice Couturier auteur de Nabokov ou la cruauté du désir.

« Je pense que cela n'aurait pas été l'une des plus grandes réussites de Nabokov mais que c'est tout de même un roman considérable et très intéressant » a indiqué Brian Boyd, son biographe, dans une entrevue accordée à l’AFP. Et d’ajouter : « Quand Vera (l'épouse de l'écrivain, décédée en 1991) et Dimitri Nabokov m'ont demandé ce que je pensais qu'il fallait faire du manuscrit, je leur ai d'abord répondu qu'ils devraient le détruire comme Nabokov voulait qu'ils le fassent, mais maintenant je suis parfaitement heureux qu'il ait été publié ».

Vladimir Nabokov est né le 23 avril 1899 à Saint-Pétersbourg. Après avoir quitté la Russie en 1919, il gagne Londres, Cambridge, où il fait ses études en 1922, et Berlin où il mènera, pendant près de quinze ans, une brillante carrière d’écrivain russe. Réfugié en France de 1937 à 1940, il décide de poursuivre son œuvre en anglais aux Etats-Unis. Il meurt en Suisse, à Montreux, le 2 juillet 1977.
L'original de Laura de Vladimir Nabokov, DR

L'original de Laura de Vladimir Nabokov
Editeur Gallimard
Date de parution 23/04/2010
Collection Du Monde Entier
ISBN 2070125793
Prix : 17,90 euros


Publié le Lundi 3 Mai 2010 dans la rubrique Culture | Lu 1787 fois