Sommaire
Senior Actu

L'art de ne pas être grand-père, 4ème séminaire sur le thème : Penser les vieillesses (Bruxelles)

Le quatrième séminaire du cycle « Penser les vieillesses », organisé par l’Institut de sociologie de l’Université libre de Bruxelles en Belgique, aura lieu jeudi prochain à 18 heures avec Henri-Pierre Jeudy, écrivain et sociologue au CNRS sur le thème « L’art de ne pas être grand-père ».


« Dans l'Art d'être grand-père, Victor Hugo prenait déjà le parti de ne point suivre les normes qui commandent au modèle social du comportement attendu des grands-parents » indiquent les organisateurs de ce séminaire. Et d’ajouter que « ce n'est pas une démission ou un rejet d'éventuelles responsabilités, mais une façon de rester soi-même en refusant de jouer le rôle d'une "assise génétique" ».

Faut-il que les grands-parents, au nom d'une bienséance de la transmission, se contentent d'être utiles quand il le faut et d'afficher une sérénité morale ? s’interrogent les organisateurs. Ainsi le grand-père préfère-t-il retrouver avec ses petits-enfants un « état de l'enfance » qui ne l'a peut-être jamais quitté. Il découvre avec eux les jeux de langage qui leur permettent de conquérir leur place dans la société par l'humour de l'apprentissage de la langue.

Profitant surtout des moments à vivre, n'acceptant en aucune façon d'être le représentant de ce qui dure, il partage avec eux la complicité d'une pérégrination dans le temps. L'art de ne pas être grand-père est une manière de railler l'esprit de sérieux en apprenant aux petits-enfants à voir et à vivre le monde comme une jeu pour laisser perdurer le temps de l'enfance. .../...

Ce cycle de séminaires est organisé par le Groupe de Recherche « Ages, Temps de vie, Vieillissements » de l’Institut de Sociologie – ULB et le Centre de Diffusion de la Culture Sanitaire.

Face au constat selon lequel le vieillissement de la population, de même que le temps de la vieillesse, ne cesse de produire des images altérées de la réalité, des représentations catégorisantes et déficitaires, d'apparaître comme une menace suprême, tant au plan collectif qu'individuel - à laquelle s'oppose parfois une vision magnifiée de la "vieillesse réussie" -, l'objet de ce cycle de séminaires consiste à explorer, dans une perspective socio-anthropologique, tant les mutations sociales qui en découlent, que les transitions et significations du vieillir en ses diverses figures dans la société contemporaine. Il s'agit ce faisant, d'interroger la manière dont la vieillesse est constituée à la fois socialement et culturellement, comme un phénomène problématique, plus encore, comme n'étant pas "bonne à penser".

Le dernier séminaire de ce cycle aura lieu le mercredi 14 juin à 18h avec Vincent Caradec, professeur de sociologie à l'Université de Lille 3. Il aura pour thème « Pour une approche des transitions du vieillissement. Etude de la retraite et du veuvage ».

Pour en savoir plus, visitez le site de l'ULB

Lieu :
Institut de Sociologie
Université Libre de Bruxelles
44, Avenue Jeanne - 1050 Bruxelles
Salle Henri Janne (15ème niveau)
Renseignements :
cdcs@ulb.ac.be - 32.2.650.33.61


Publié le Mardi 16 Mai 2006 dans la rubrique Intergénération | Lu 2031 fois