Sommaire
Senior Actu

L’âge légal de la retraite pourrait être repoussé au-delà de 67 ans en Allemagne

Le ministre allemand de l’Economie, Michael Glos a récemment déclaré dans un article de l’hebdomadaire Der Spiegel, que la réforme du régime des retraites qui prévoit de porter graduellement l’âge de la cessation d’activité de 65 à 67 ans pourrait être repoussé à terme, au-delà des 67 ans… Ce qui a déclenché un début de polémique en Allemagne.


Le parlement allemand, le Bundestag doit entériner ce mois-ci, une augmentation de deux ans à l’âge légal du départ en retraite, le portant ainsi de 65 à 67 ans entre 2012 et 2029.

Mais très concrètement, selon le ministre, cette nouvelle disposition risque de ne pas résoudre le problème du financement des retraites. « Je ne suis pas sûr que nous n'allons pas devoir en faire davantage », a déclaré Michael Glos en précisant que l’âge de la retraite pourrait encore être augmenté « si nécessaire ».

Confronté au vieillissement de la population allemande et aux difficultés de financer les pensions, le gouvernement de la chancelière Angela Merkel veut d'une part, obliger les Allemands à travailler plus longtemps afin de pouvoir prétendre à une retraite complète et d'autre part, à faire revenir la génération du baby-boom sur le marché du travail.

Il faut dire que l’Allemagne est touchée de plein fouet par l’avancée en âge de sa population. Une personne sur cinq est d’ores et déjà âgée de 65 ans et plus et cette proportion s’élèvera à une sur trois d’ici 2035. De plus, le pays connaît l’un des taux de natalité les plus faibles en Europe. L’année dernière, selon l’Office fédéral des statistiques, la population allemande a encore diminué, le nombre de naissance étant inférieur à celui des décès. Selon certains spécialistes, si cette tendance n’est pas inversée rapidement, l’économie risque d’être écrasée par le poids de retraite et les coûts en matière de santé. .../...
L’âge légal de la retraite pourrait être repoussé au-delà de 67 ans en Allemagne

Dans ce contexte, la banque centrale allemande estime que « ce serait une erreur de donner l'impression que l'âge de la retraite à 67 ans constitue un point final » précise une dépêche de l’agence Reuters. La Bundesbank suggère même de faire évoluer l'âge de la retraite en fonction de l'augmentation de l'espérance de vie.

Les positions du ministre de l’Economie n’ont pas été appréciées par l'opinion publique et par les syndicats. Le Parti social démocrate estime pour sa part qu’il n’est pas nécessaire d’inquiéter inutilement les citoyens. Frank Bsirske, responsable du syndicat Verdi a indiqué de son côté qu’il était paradoxal d’imposer aux salariés de travailler plus longtemps alors que des millions de personnes n’ont pas de travail.

D’autre part, comme le souligne le quotidien Les Echos, VDK, qui représente les intérêts des retraités allemands considère que « la retraite à 67 ans constitue déjà un retour en arrière pour le régime des retraites. Songer à repousser davantage l'âge de la retraite est une absurdité ». Pour sa part, le patron de la confédération syndicale DGB a traité le ministre de « pyromane social ».

En revanche, Kurt Beck, le président du SPD, souligne que cette mesure est « malheureusement nécessaire » pour tempérer les effets du vieillissement et contenir la hausse des cotisations.

Selon une enquête de la TNS Sofres réalisée fin 2006 pour le compte de Fidelity International, en Allemagne, la retraite est une source d'anxiété : 50 % déclarent que c'est une chose qui les effraie et 15 % craignent d'avoir à retravailler une fois qu'ils seront à la retraite, pour compléter un revenu insuffisant.


Publié le Jeudi 1 Mars 2007 dans la rubrique Retraite | Lu 7104 fois