Sommaire
Senior Actu

L'âge à l'épreuve du regard social par Serge Guérin

Serge Guérin est sociologue spécialiste du vieillissement et de la « séniorisation de la société ». Selon lui, le regard social sur les quinquas doit évoluer : avoir cinquante ans aujourd’hui c’est être à « l’âge des projets », on s’octroie une nouvelle jeunesse, avec l’envie de se retrouver une aventure


L'âge à l'épreuve du regard social par Serge Guérin
« Nous avons gagné collectivement quinze ans ! Que ce soit en termes d’espérance de vie, de santé, de capacité intellectuelle et de beauté. L’âge a rajeuni. Les femmes de 50 ans sont à l’âge de tous les projets, de toutes les envies ».
 
Serge Guérin a identifié un phénomène chez ces nouvelles quinquagénaires actives, qu’il nomme les « quinquados ». Les quinquados sont ces adultes qui passent un cap dans leur vie, dans leurs activités, et se mettent en quête de nouveaux rêves, forts d’une liberté retrouvée.
 
Et le sociologue d’ajouter : « le mode de vie des femmes de 50 ans et + évolue très rapidement, mais la société a du mal à suivre. Si cette tranche d’âge commence à bénéficier d’une image plus positive, ses représentantes se sentent toujours déconsidérées par une société qui ne reflète pas la réalité, riche et vibrante, de leur vie et ne lui rend pas hommage. »
 
En accord avec cette nouvelle vision des 50 ans et plus, on s’aperçoit que les relations intergénérationnelles n’ont jamais été aussi bonnes ! Contrairement à la fracture numérique redoutée, le développement du digital a donné la possibilité aux jeunes d’être compétents pour apprendre certaines techniques à leurs aînés, ce qui les a rendus à leur tour, plus disponibles pour profiter de leur expérience de la vie.
 
Cet article a été publié à l’occasion du lancement du « programme relationnel » Victoria de Procter & Gamble destiné aux femmes de 50 ans et plus « qui vivent leur vie comme elles l’entendent ». Une plateforme qui souhaite offrir à ces lectrices des contenus décalés, riches et variés en accord avec leurs intérêts et leurs envies.
 
« Ce que j’attends de cette période du milieu de vie, indique Sophie Davant, ambassadrice de Victoria, c’est d’être en possession de mes ressources et capacités sans redouter le regard et la validation des autres. C’est un long cheminement que je me propose de partager avec vous à travers le programme Victoria. » 


Publié le Mercredi 6 Juillet 2016 dans la rubrique Chroniques | Lu 2038 fois