Sommaire
Senior Actu

L’activité physique : le meilleur moyen de rester vivre à domicile (partie 1)

Alors que se tient actuellement la 3ème Semaine nationale du maintien à domicile des seniors (18/24 novembre 2013), rappelons que fort logiquement, le maintien à domicile reste le choix prioritaire des seniors... Dans cet esprit, il faut savoir que l’activité physique est la meilleure alliée pour rester chez soi en bonne santé le plus longtemps possible…


Plus de 21 millions de Français auront plus de 60 ans en 2040, soit le tiers de la population. Les plus de 80 ans devraient être alors plus de sept millions.
 
On estime déjà à environ un million, dont les deux tiers sont atteints de maladies neurodégénératives, le nombre de personnes aujourd’hui dépendantes en France.
 
La question du placement en maison de retraite est récurrente dans la gestion de la perte d’autonomie puisqu’environ 660.000 personnes âgées sont aujourd’hui placées en institution. Selon un sondage réalisé en mars 2012 par OpinionWay, il apparaît clairement que 90% des Français préféreraient adapter leur logement plutôt que de s’installer dans un établissement spécialisé si leurs capacités physiques se dégradaient.
 
En effet, la solution du maintien à domicile paraît plus humaine et plus sécurisante pour les personnes âgées qui peuvent ainsi rester dans un environnement connu et personnalisé. Mais la condition sine qua non au maintien à domicile satisfaisant et pérenne de la personne âgée est un état santé qui ne nécessite pas de prise en charge en structure hospitalière ou médicalisée.
 
« Bien vieillir », pour rester le plus longtemps possible à domicile, cela se prépare donc activement et dès le plus jeune âge en prêtant attention à son hygiène de vie. Cette prise de conscience, favorisée par les campagnes de santé publique, s’est opérée progressivement dans la population française ces vingt  dernières années et il est à espérer que les seniors de demain seront mieux armés face aux maux de l’âge.
 
Pour l’heure, il existe encore une population qui découvre tardivement l’impact d’une bonne nutrition et de la pratique d’une activité physique régulière sur sa qualité de vie de senior. Cette prise de conscience s’opère d’ailleurs parfois dans le cabinet du médecin, lors de l’apparition de pathologies non invalidantes mais préoccupantes, comme l’ostéoporose par exemple.
 
Ce que ces seniors ignorent, c’est qu’il est toujours temps d’agir pour se ménager des lendemains sereins plus longtemps. En effet, l’impact positif, à tout moment de la vie d’un sujet, de la pratique d’une activité sportive a été démontré, certaines altérations dues à la vieillesse étant réversibles. C’est le cas, par exemple, de la diminution de la masse musculaire. Encore faut-il le savoir…
 
On distingue globalement deux formes de bénéfices : chez les seniors actifs, l’activité physique est une forme de prévention (démontrée) contre beaucoup de maladies (cancer, AVC…) ; pour des sujets plus âgés, elle permet par ailleurs de prévenir les chutes et leurs conséquences.

Interview de Véronique de Villèle, animatrice TV et coach sportif

Véronique de Villèle
Pourquoi avoir accepté de présenter les exercices de la campagne « Seniors Toniques » ?

J’entre moi-même dans la catégorie des seniors et naturellement je me sens concernée par ce sujet. Au-delà de cela, je suis engagée auprès d’une Fondation qui se mobilise contre la maladie d’Alzheimer, un fléau qu’il est encore difficile aujourd’hui de contrecarrer médicalement. Mais l’on sait que le sport contribue à maintenir les fonctions du cerveau et peut donc par conséquent agir sur les capacités cognitives mémorielles. La santé, c’est dans le corps et dans la tête ! Le programme proposé par les prestataires de santé à domicile et leurs partenaires est conforme à cette vision des choses, j’y ai donc adhéré immédiatement.
 
Vous dispensez des cours de barre au sol depuis plus de trente ans, les seniors sont-ils assidus ?

Il y a des personnes de tous âges dans mes cours. Les seniors ne sont ni plus ni moins assidus que les autres. Même si au début certains peuvent avoir des réserves sur la pratique d’une activité physique, une fois les freins levés, lorsque la personne en ressent les bénéfices et prend du plaisir à échanger avec d’autres dans la bonne humeur, elle ne s’arrête pas ! Et elle en redemande !
 
Ces seniors viennent-ils parce qu’ils ont conscience de l’intérêt de l’activité physique dans le maintien leur autonomie ?

Non, la motivation initiale est presque toujours liée au désir de perdre du poids. Ce n’est qu’après que s’opère la prise de conscience sur les bénéfices autres, tels que le maintien d’un bon équilibre, le tonus musculaire, un mal de dos qui disparaît, une énergie retrouvée…
 
La pratique à domicile d’exercices, qu’en pensez-vous ?

Toute activité physique a une importance ! Le tout est de faire ce premier pas, de faire confiance et d’apprendre à se faire confiance. Je le répète tout au long de ces petits films que j’ai tournés. Cela a le mérite de démystifier l’activité physique et si les exercices qui vous sont proposés le sont au bon moment, ils peuvent être une invitation salutaire à poursuivre à l’extérieur en découvrant les cours collectifs guidés.


Publié le Mercredi 20 Novembre 2013 dans la rubrique Bien-être | Lu 1999 fois