Sommaire
Senior Actu

L’Irlande un voyage en technicolor

« Une ballade irlandaise, Féminine comme une colline, Une mer vert Véronèse » comme les paroles de la chanson de Claude Nougaro, le voyagiste Kiribati* vous invite à une balade (autotour / 13 nuits) dans la verte Irlande, un paradis naturel, où les paysages ressemblent à des gravures romantiques du 19ème siècle. Découvrez cette île fascinante et ses habitants chaleureux. Car vous constaterez vite que les Irlandais cultivent naturellement le plaisir de l’accueil…


Vous commencez votre découverte sur les traces d’Oscar Wilde, en flânant dans sa ville natale Dublin, l’une des plus belles capitales européennes, avec ses ravissantes maisons géorgiennes aux portes colorées.

Trinity College qui abrite les plus beaux ouvrages enluminés du monde, le National Museum et son exceptionnelle collection de bijoux et objets en or datant du Moyen Age sont quelques-unes de vos étapes.

Mais bien sûr, en Irlande, vous ne pouvez manquer la visite du Musée Guinness. Les beautés de la nature vous attendent dans le comté de Wicklow, « le jardin de l’Irlande ». Ses vallées sont couvertes de forêts et de prairies, son parc est le refuge des cerfs et des faucons.

Après la jolie citée médiévale de Drogheda, vous pénétrez au coeur de l’histoire irlandaise, à Belfast sa capitale, mélange atypique de culture anglaise et irlandaise. C’est un plaisir de flâner dans cette agréable cité victorienne bouillonnante d’animation. Vous pourrez découvrir les chantiers navals où fut construit le Titanic, et profiter de l’ambiance chaleureuse des pubs irlandais comme le Crown Liquor saloon, le plus célèbre d’entre eux, datant du 19ème siècle.
L’Irlande un voyage en technicolor

L’Irlande un voyage en technicolor

L’Irlande un voyage en technicolor
Une surprise vous attend avec la « Chaussée des géants », un lieu magique, classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. Il y a quarante millions d’années, la lave d’un volcan, en refroidissant, a façonné des colonnes dont les plus grandes mesurent douze mètres. « Sculptées » de manière différente, elles forment un paysage surprenant.

Vous pourrez vous amuser à découvrir les « nids d'abeilles », « l'œil du géant », ou « les bottes du géant ». La légende raconte que deux géants vivaient de chaque côté de la mer, l’un en Ecosse l’autre en Irlande. Le géant écossais traita son rival de froussard. Pour venir se battre, l’Irlandais jeta des pierres dans la mer afin de construire une chaussée, celle des géants.

Après Derry ou Londonderry, longtemps sous les feux de l’actualité, vous atteignez le Donégal, un comté célèbre, pour la beauté de ses paysages sauvages. D’immenses plages désertes, un littoral bordé de bruyères rougeâtres, de hautes falaises et centre d’un produit typique… le tweed. A Galway, vous marchez sur les pas de Christophe Colomb. En effet, il semblerait que la Collegiate Church of St Nicholas, construite en 1320, ait accueilli le navigateur avant son départ pour l’Amérique.

L’Irlande un voyage en technicolor
Si les grands espaces sauvages ne vous font pas peur, si vous désirez vous plonger dans un univers où la nature est reine, le Connemara est le lieu idéal.

Combien de poètes cette région a-t-elle inspirés ? La beauté sauvage de sa lande, ses montagnes découpant l’horizon, ses lacs profonds, ses troupeaux de moutons et ses cottages aux toits de chaume enchantent les visiteurs. Vous ne pourrez pas rester insensible à cette beauté.

Dans la baie de Galway, les îles d’Aran vous plongent dans l’Irlande du temps jadis, avant de découvrir le Plateau de Burren. « Pas assez d’eau pour noyer un homme, pas assez de bois pour le pendre, pas assez de terre pour l’enterrer » , voici comment Ludlow, bras droit de Cromwell, a décrit le Burren, l’un des paysages les plus fascinants d’Irlande.

Un vaste plateau calcaire parsemé de vestiges préhistoriques et celtes, de fortins, dolmens et mégalithes, c’est le paradis des botanistes et un souvenir inoubliable. Un arrêt sur les traces de « Charlot » à Waterville, où le célèbre Chaplin avait sa résidence, avant de profiter des paysages de la péninsule de Dingle et de quitter l’Irlande. Ici tout n’est que contraste, le bleu vif de l’océan et le vert tendre des prairies, le gris des rochers et la blancheur des plages de sable, les murs de pierres et les moutons blancs.

Pour aller plus loin, lire aussi :
Irlande : à la découverte de la côte ouest par le biais de la cuisine !

La grande boucle irlandaise : autotour de 14 jours/13 nuits

Transport aérien au départ du Paris, sur vols réguliers, mise à disposition, pendant 12 jours, d’une voiture de location, kilométrage illimité, logement en maisons d’hôtes et hôtels 3* et 4*, petits-déjeuners inclus. A partir de 1350 euros par personne ( prix pour un départ en octobre base 4 personnes)

*Le voyagiste Kiribati, marque d’ « Adeo les confins du monde », propose des itinéraires éloignés des sentiers battus, conçus sur mesure et adaptés aux goûts et au budget des voyageurs.

Informations, renseignements
Tel : 01.43.72.79.70


Publié le Jeudi 26 Août 2010 dans la rubrique Tourisme et loisirs | Lu 2517 fois