Maisons de retraite

L’Escale : une maison de retraite pour les personnes en situation de grande précarité


Dans le cadre des Lauriers nationaux de la Fondation de France, qui récompensent des projets innovants et exemplaires, la maison de retraite de La Rochelle, L’Escale qui accueille depuis 2010, les personnes âgées en situation de grande précarité a été récompensé. La subvention de la Fondation de France est destinée aux aménagements intérieurs et au mobilier.


Difficile d’intégrer une maison de retraite quand on a vécu à la rue ou en hébergement d’urgence.

« Les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ont du mal à les intégrer. Il y a un phénomène de rejet réciproque entre leurs résidents et ces personnes au parcours de vie difficile et qui ont toujours beaucoup de mal avec l'institution », résume à cette occasion Serge Thomas, directeur général de L'Escale, association qui gère et développe des établissements et services pour des personnes en grande précarité.

Dans ce contexte, l’association a créé en 2010, un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, orientées par des travailleurs sociaux ou des hébergements d’urgence et pris en charge au titre de l’aide sociale. Son implantation en centre-ville de La Rochelle permet de préserver leurs repères et de favoriser les échanges avec l’extérieur.

Plus concrètement, le bâtiment propose 19 places et des espaces collectifs destinés à des animations ou aux visites des proches. Fonctionnant comme une structure classique, un accompagnement spécifique est néanmoins prévu pour pallier les difficultés de la vie en collectivité. L’Escale connaît très bien le public accueilli et souhaite l’associer aux différents aspects de la vie quotidienne en s’appuyant sur le dialogue.

Soulignons que très peu de structures de ce type existent en France. L’association a une grande expérience en matière de prise en charge de personnes âgées et en difficulté. Elle peut compter sur l’appui de ses différents services (centre de soins infirmiers, accueil de jour Alzheimer, restaurant social, maison relais, etc.).

Aujourd’hui, la dynamique d’animation et de vie sociale est bien engagée avec les résidents (sorties au marché, à la médiathèque, journée portes ouvertes…). Un suivi médical, social et psychologique est mis en place.
Lu 1363 fois
Publié le Mardi 25 Septembre 2012




Réagir à cet article ▼