Sommaire
Senior Actu

L'Easy button facilite le boutonnage des vêtements pour les ainés

Pas toujours simple de boutonner ses boutons quand on vieillit. Arthrose, membres engourdis, gestes moins précis, vue déclinante, etc. Afin de venir en aide aux personnes âgées, trois designers taiwanais ont imaginé Easy button, un bouton facile à manipuler. Pour que s’habiller ne soit plus une corvée du quotidien.


Pas toujours simple de boutonner ses boutons quand on vieillit. Arthrose, membres engourdis, gestes moins précis, vue déclinante, etc. Afin de venir en aide aux personnes âgées, trois designers taiwanais ont imaginé Easy button, un bouton facile à manipuler. Pour que s’habiller ne soit plus une corvée du quotidien.
 
En vieillissant, s’habiller peut devenir une véritable corvée… Le corps est moins souple, les épaules sont parfois douloureuses et les doigts sont moins agiles et deviennent parfois moins sensibles. Bref, ce qui s’avérait être un plaisir devient une corvée !
 
L’une des « bêtes noires » des personnes âgées en matière d’habillement ? Les boutons. Certes, on peut préférer des vêtements avec fermeture Eclair, mais c’est moins joli. Sans compter que c’est stigmatisant.
 
Partant de ce constat, trois designers taiwanais, Han Jisook, Tang Wei-Hsiang et Tsai Po-An ont créé l’Easy button. Ces derniers avaient en effet remarqué lors d’une étude de cas, que les ainés mettaient entre trois et cinq fois plus de temps à boutonner leur chemise que les plus jeunes.
 
Plus concrètement, Easy button est un bouton ergonomique qui existe en plusieurs tailles et qui permet aux seniors de rester plus longtemps autonomes grâce à son design étudié pour être plus facilement utilisable.

De forme légèrement ovale, l’un des côtés est doté d’une sorte d’encoche qui permet aux doigts (index ou pouce) de pousser le bouton. L’autre côté est quant à lui plus fin pour une meilleure préhension. Son look le fait ressembler à un bouton design et il n’est donc pas estampillé « personnes âgées ».
 
Ce produit a reçu le Red dot Design Award en 2013 mais reste encore trop largement méconnu sur le marché. 




Publié le Mardi 9 Août 2016 dans la rubrique Consommation | Lu 1808 fois