Sommaire
Senior Actu

L’ASIPAG exprime son intérêt pour l’étude du Club Jade sur le vieillissement

Alors que le Club Jade fait état de la faiblesse de la culture « Gérontechnologies » en France, tout comme de la multiplicité et de l’hétérogénéité des acteurs privés sur le secteur, l’ASIPAG* entend souligner le rôle qu’elle joue depuis deux ans dans la fédération et la dynamisation du secteur économique des gérontechnologies, porté par plus de vingt entreprises membres industrielles, déterminées à réaliser le souhait émis par le Club Jade : « faire de la France un leader de secteur des Gérontechnologies ».


Think tank « innovant, démocrate, européen » … le club Jade a publié un important rapport sur le défi imposé par la croissance grise, et formule de nombreuses recommandations en vue de permettre à la France de relever ce défi.

L’ASIPAG a été particulièrement sensible à la richesse du rapport, ainsi qu’à l’importance accordée par le Club Jade aux gérontechnologies, considérées comme un axe majeur de réponse au défi du vieillissement, aux côtés d’autres types de réponse, telles que l’immigration ou le développement d’une monnaie complémentaire.

Le rapport formule de nombreuses propositions concrètes en matière de financement, d’amélioration de l’aide aux aidants et des structures d’accueil de personnes âgées, d’évolution de la prise en charge médicale de la dépendance, d’adaptation de l’habitat, et d’amélioration de la compétitivité et de l’attractivité de la France.

Le rapport définit les gérontechnologies comme « l’ensemble des objets à haute valeur ajoutée technologique à destination de nos seniors » et considère que « le développement du marché des gérontechnologies (…) peut réunir les conditions d’un vieillissement de qualité, et de l’affermissement du lien entre aidants et aidés ».

Le Club Jade souligne le fort espoir que suscitent les gérontechnologies pour relever le défi de la croissance grise. Les gérontechnologies sont qualifiées « d’atout maître de la prévention », et quatre exemples sont développés pour illustrer leur utilité : le suivi et l’encadrement des malades, les possibilités de prévention et de traitement rapide des chutes, la télégestion du diabète, et l'accompagnement de la maladie d’Alzheimer.

Le Club Jade souligne un « sous-développement français » en matière de gérontechnologies, et en analyse les raisons structurelles : faiblesse du tissu de PME, réseaux de distribution défaillants, absence d’information publique, et demande peu solvable.

Enfin, le Club Jade formule quelques recommandations en vue de « faire de la France un leader des gérontechnologies » : lutter contre la fracture numérique, sensibiliser le grand public, développer l’investissement public, soutenir la R&D et dynamiser le secteur.

L’ASIPAG marque son accord avec les principales positions du Club Jade sur les gérontechnologies. Elle partage la conviction que les gérontechnologies, associées à une présence humaine, seront de nature à accroître la prévention des risques de dépendance, et donc à favoriser le bien vieillir à domicile.

Tout comme le Club Jade, elle déplore la timidité du soutien des pouvoirs publics et des grandes sociétés concernées en France. Elle regrette le manque d’attention stratégique accordée par les réseaux de distribution ou les établissements d’accueil. Elle constate qu’en France, le débat autour des gérontechnologies reste largement tabou, orienté sur la technologie, et confiné à des discussions d’experts et des initiatives de spécialistes.

*A propos de l'ASIPAG :

L’ASIPAG (Association Solutions Innovantes Pour l’Autonomie et Gérontechnologies) a pour objectif de fédérer et de représenter les concepteurs et fabricants de technologies pour l’autonomie, et développer de manière humaine et éthique l’usage de ces technologies au sein de la population française. Forte de vingt membres, l’ASIPAG couvre l’ensemble des technologies pour l’autonomie et s’avère particulièrement représentative dans le domaine de la téléassistance, de la téléphonie adaptée pour seniors, de l'informatique adaptée et du lien social, de l'aide aux aidants (...) ou de la lutte contre la maladie d’Alzheimer. Alors que le vieillissement de la population pose le débat de la perte d'autonomie, les solutions représentées par l'ASIPAG sont une composante essentielle de la réponse à apporter à cet enjeu sociétal majeur.

Créée en Mai 2010, l'ASIPAG compte parmi ses membres les sociétés suivantes : Bazile Telecom, Birdy Technology, Doro, EBL, Intervox Systèmes groupe Legrand, Kayentis, Link Care Services, Mem-X,, Prylos, Senioralerte, Sedeca Assystel, Solem Electronique, Technosens, Telecom Design, Ubiquiet, Vivago et Webinage.


Publié le Mercredi 30 Novembre 2011 dans la rubrique Chroniques | Lu 1507 fois