Sommaire
Senior Actu

Kinévolution : lancement d’une marque d’équipements « Tout-en-un » de rééducation pour les seniors

La dépendance des personnes âgées est un véritable problème de santé publique... Voici un nouveau produit, Kinévolution, qui s’annonce comme « la première marque d’équipements de kinésithérapie conçue pour les seniors ». L’équipe de kinésithérapeutes qui l’a développé n’a qu’un objectif : conserver les capacités motrices des personnes âgées pour prévenir et lutter efficacement contre la perte programmée de notre autonomie fonctionnelle.


La France vieillit... Sur les 65 millions d’habitants recensés au 1er janvier 2012, 23,3% étaient âgés de plus de 60 ans et en 2040, ils seront plus de 40%.

Le vieillissement se caractérise notamment par une sarcopénie (diminution de la masse musculaire de 20 à 40% entre 20 et 80 ans) qui n’est pas sans conséquences sur notre système locomoteur : faiblesse musculaire, troubles de la marche et de l’équilibre, risques accrus de chutes et de fractures…

Tous ces facteurs favorisent la perte d’autonomie, entrainant des risques de dépendance, qui est en train de devenir un problème majeur de santé et de société.

L’exercice physique est indispensable au reconditionnement global du patient dans la vie quotidienne. Il permet de préserver la masse musculaire et les fonctions articulaires, améliorant ainsi la qualité de vie. Pour prévenir la sarcopénie, il est conseillé aux seniors de pratiquer une activité physique. Cependant, bon nombre de sports ne sont pas adaptés à ces personnes fragiles, engendrant souvent du stress et beaucoup trop de fatigue…

La rééducation fonctionnelle, exercée par les Masseurs Kinésithérapeutes Diplômés d’Etat (MKDE), traite efficacement la perte d’autonomie fonctionnelle. Elle devient même aujourd’hui un moyen de prévention. De plus en plus de personnes âgées sont ainsi orientées vers les salles de kinésithérapies, pour être prises en charge en douceur et à leur rythme.

A partir d’un certain âge, certains actes banals de la vie quotidienne peuvent devenir un véritable parcours du combattant. Kinévolution propose « pour la première fois », assurent les concepteurs de ce produit, « des exercices d’entraînement aux gestes de la vie quotidienne. Selon son besoin, vous pouvez vous entrainer facilement à tirer ou pousser un porte, attraper un paquet de biscuit dans un placard en hauteur ou en contrebas, porter un sac de course, mettre un plat au four, soulever le petit-fils en bas-âge pour le sortir de son lit...

Avec Kinévolution, le praticien propose des exercices de renforcement musculaire et articulaire, de posture, d’équilibre ou de coordination, tout en douceur et adaptés à chaque morphologie. En position debout, assise ou allongée, cette machine accompagne le mouvement de l’utilisateur ou résiste à son effort. Tout a été pensé pour ne pas fatiguer ni stresser le patient… L’équipement s’adapte à tous les mouvements humains. L’exercice est asservi en permanence aux capacités de l’utilisateur, pour des exercices sans efforts violents et en toute sécurité.

Le kinésithérapeute paramètre précisément la consigne du mouvement à effectuer et choisit le nombre de répétition et les temps de pause de l’exercice, selon sa stratégie thérapeutique, dans le respect des étapes et délais de progression imposés par chaque situation pathologique. Le patient âgé avance ainsi à son rythme. Le praticien utilise ses deux mains, alors libres pendant l’exercice, pour optimiser la séance en corrigeant la posture de son patient, en guidant son mouvement, en évitant les gestes de compensation ou parasites et en mettant en évidence de potentiels points de tension.

Cet équipement de kinésithérapie s’annonce comme « le premier à évaluer, prévenir et rééduquer les fonctions des muscles et articulations des membres supérieurs, inférieurs et du rachis, du poignet à la cheville. Il a été développé par des kinésithérapeutes et des professionnels de la médecine physique et de réadaptation pour répondre spécifiquement aux besoins des personnes âgées ».

L’effort à réaliser par le patient s’affiche sur l’écran de grande dimension sous forme d’une courbe. Le kinésithérapeute et son patient voient apparaitre en temps réel, au fur et à mesure de l’exercice, la courbe des efforts réalisés par rapport à la consigne définie par le praticien. Si les deux courbes se superposent, le mouvement effectué est juste. Sinon, le thérapeute coache son patient pour obtenir le bon geste.

Ces informations visuelles stimulent l’ensemble des fonctions cognitives du patient et lui offre un nouveau support pédagogique. La personne âgée assimile immédiatement la consigne et conceptualise facilement son effort. Elle se corrige instantanément selon les indications de son thérapeute. A tout moment, le thérapeute peut afficher les résultats de l’exercice ou l’historique de séances sous forme de graphes simples pour analyser les progrès avec son patient. La fragilité n’excluant pas le progrès, Kinévolution permet donc au sénior de comprendre ses performances et ainsi de s’impliquer dans son parcours de soin avec la volonté de toujours mieux faire au fur et à mesure des séances. Il préserve son moral et entraîne aussi son mental.

Témoignages

« Je sentais mon bras droit fébrile. J’avais du mal à attraper certains aliments dans mes placards… Je suis allé voir mon médecin généraliste qui m’a orienté vers un kiné. Ce dernier a évalué la force musculaire de mon bras sur cette machine. Nous avons alors défini ensemble un programme de rééducation sous forme de mise en situation : à chaque séance, nous imaginions un objet que je devais récupérer comme si j’étais dans ma cuisine.
Nous avons commencé avec un paquet de biscuit jusqu’à la casserole en fonte en passant par le pot de confiture… Le kiné réglait l’appareil pour que l’effort que je devais effectuer corresponde réellement à l’objet choisi. Et maintenant, j’arrive même à ranger porter la bouteille de gaz. » Louis, 70 ans

« Suite à une chute, je me rends chez mon kiné Patrice 2 fois par semaine. J’ai tout de suite adopté Kinévolution … Dès le premier exercice, je me suis sentie en sécurité. J’ai immédiatement compris ce que Patrice me demandait de réaliser sur l’écran. J’arrive même à me corriger toute seule. Avec cet appareil, je ne me fatigue pas, ne stresse pas et avance à mon rythme. A la fin de chaque séance, Patrice me montre mes résultats et on en discute. Cela me motive pour toujours mieux faire… » Marcelle, 73 ans


Publié le Jeudi 6 Septembre 2012 dans la rubrique Bien-être | Lu 1205 fois