Sommaire
Senior Actu

Julien Letrouvé, colporteur de Pierre Silvain : le conteur bleu


Le livre de Pierre Silvain est touché par cette grâce qu’on appelle en littérature : poésie. Il raconte l’aventure d’un jeune illettré si épris d’histoires livresques qu’il en fait son métier.

De village en village, de ferme en masure, autour de Valmy pendant la bataille, il vante les petits livres de la Bibliothèque bleue.

Deux récits suffisent à faire comprendre comment Julien Letrouvé, le colporteur, fut saisi par cette passion, « le mystérieux pouvoir des lectures ». La paysanne qui le recueillit alors qu’il était orphelin lui fit vivre les veillées en le berçant de sa voix modulée par la lecture et un déserteur de l’armée prussienne lui donna plus tard la chair des mots.
Julien Letrouvé, colporteur de Pierre Silvain

Tout au long du livre le lecteur partage avec le narrateur le délicieux trouble où une phrase vient à la rencontre pour mener vers une assomption de soi. La force expressive de Pierre Silvain est de suggérer l’immatériel qui bâtit les apparences.

Avec retenue il va au cœur de l’essentiel. Il donne sa voix pour dire l’énergie vive, secrète, indicible contenue dans la lecture jusqu’à l’érotiser comme dans ce merveilleux paysage : « (…) jusqu’à ce qu’enfin la montée de la sève libérât avec elle la pluie irrésistible, l’ondée fertile des mots. Aussitôt les mots entre eux s’attiraient, s’agrégeaient sans que lui y fût pour rien, seulement attente toujours ébahie de ce qu’il résultait de ces unions aussi légères que des pollens ou des flocons. Mais c’était des mots dont il ne restait nulle trace lorsqu’ils touchaient la surface de blancheur qu’était son attente. Ils formaient cependant des phrases s’ajoutant aux phrases (…) »

La beauté de ce texte enchante la lecture.
On a parfois envie de parler de perfection.

Julien Letrouvé, colporteur
Pierre Silvain
Editions Verdier
120 pages
11 euros


Publié le Lundi 19 Novembre 2007 dans la rubrique Culture | Lu 3019 fois