Sommaire
Senior Actu

John Rambo : à 62 ans, Sylvester Stallone repart en guerre pour la 4ème fois

John Rambo, le quatrième épisode de cette série initiée en 1982 sort sur les écrans français le 6 février prochain. Le sexagénaire Sylvester Stallone (né en 46) fait revivre l’un des personnages les plus emblématiques de l’histoire du cinéma… Preuve que l’on peut continuer à travailler sans problème à plus de 60 ans… Les employeurs français feraient bien d’en prendre de la graine !


La plupart des seniors ne cessent de le répéter : « ils veulent travailler ». Le problème, c’est que les patrons ne les embauchent pas. Trop vieux, pas assez dans le coup, pas assez forts, pas assez résistants…

A tous ces chefs d’entreprises encore réticents à l’idée d’embaucher un salarié de plus de soixante ans, il faut conseiller d’aller voir le dernier Rambo. Que le film leur plaise ou pas n’est pas le problème… Ce qu’ils verront, c’est qu’un acteur/réalisateur de plus de « 60 balais » reste encore capable de faire des cascades, de diriger une équipe de cinéma dans la jungle birmane, de prendre des risques financiers…

Comme le souligne Julie Benz, l’une des actrices du film : « il faut un sacré courage pour faire revivre ce personnage plus de vingt après et revenir sur les écrans à soixante ans dans la peau d’un héros de film d’action. Il en fallait aussi beaucoup pour être au top physiquement, diriger cet énorme film et surmonter les problèmes et les dangers de la Birmanie ».

De son côté, le comédien Jake La Botz raconte : « le savoir et l’énergie de Sylvester nous ont tous impressionnés. Je ne sais pas comment il fait, mais tous les jours il était gonflé à bloc. (…) Il ne fait vraiment pas son âge. Quand on le voit se jeter dans l’action, on du mal à croire qu’il a soixante ans. Je connais très peu d’hommes de son âge, ou même de la moitié de son âge, qui soient capables de faire tout ce qu’il a pu faire pendant le tournage ».

Enfin, comme le remarque Kevin King, le producteur de ce film : « Sly n’a plus rien à prouver à personne, sauf à lui-même, et c’est ce qui le fait avancer. Il sait qu’il a soixante ans et que ses vingt ans sont loin, mais il ne se sent pas vieux et il veut montrer qu’on peut encore faire de grandes choses à cet âge. Il sait qu’il a aujourd’hui plus d’expérience et de connaissances à offrir et à faire partager ».

Certes, tous les chômeurs seniors n’ont pas la carrure de John Rambo, d’un autre côté, on ne leur demande pas non plus de sauver la planète ! .../...
John Rambo : à 62 ans, Sylvester Stallone repart en guerre pour la 4ème fois

A l’instar de son personnage de boxeur dont Stallone a clôturé la saga l’année dernière avec Rocky Balboa, l'« Etalon italien » comme il est surnommé aux Etats-Unis, reprend ici les rênes de la réalisation et de l’écriture, pour offrir, sans doute le plus personnel des épisodes de la série des Rambo. L’acteur confie lui-même qu’il lui aura fallu vingt ans pour prendre le recul et acquérir l’expérience nécessaire à cette histoire.

Avec Rocky Balboa et John Rambo, Sylvester Stallone a créé deux des personnages les plus endurants et les plus symboliques du cinéma. Pour tous les spectateurs, quelque soit leur âge, ces deux noms évoquent la même présence physique, la même voix et la même démarche.

« Des vieux déclenchent les guerres, et des jeunes les font. Personne ne gagne. Ceux qui se retrouvent au milieu meurent, et personne ne nous dit jamais la vérité... ». John Rambo

L'histoire :

John Rambo s'est retiré dans le nord de la Thaïlande, où il mène une existence simple dans les montagnes. Il pêche et capture des serpents venimeux pour les vendre, et se tient à l'écart de la guerre civile qui fait rage non loin de là, sur la frontière entre la Thaïlande et le Myanmar – l'ancienne Birmanie.

La violence du monde le rattrape lorsque des volontaires humanitaires menés par Sarah et Michael Burnett viennent le trouver pour qu'il les guide jusqu'à un camp de réfugiés auquel ils veulent apporter une aide médicale. Rambo finit par accepter et leur fait remonter le fleuve, jusqu'à l'autre côté de la frontière.

Deux semaines plus tard, le pasteur Arthur Marsh lui apprend que les volontaires ne sont pas revenus et que les ambassades refusent de l'aider à les retrouver. Ancien soldat d'élite américain, traumatisé par le Vietnam, Rambo a beau rejeter la violence et le conflit, il sait mieux que personne ce qu'il faut faire dans ce genre de situation...

En salle le 6 février prochain.


Publié le Vendredi 1 Février 2008 dans la rubrique Culture | Lu 6221 fois