Sommaire
Senior Actu

Jitterbug, une nouvelle offre de téléphonie mobile pour les seniors américains

Dans plus en plus d’entreprises dans le monde s’intéressent à la téléphonie mobile pour les personnes âgées. C’est le cas de la société américaine GreatCall, qui, en partenariat avec le fabricant coréen Samsung, vient d’annoncer le lancement de Jitterbug, un produit combinant un téléphone cellulaire simplifié avec une gamme de services d’assistance aux aînés.


Comme les nombreuses offres déjà existantes, cette dernière se propose de fournir à ses clients, un téléphone portable simplifié avec ou sans option, couplée à un panel de services d’assistance.

Ce produit s’adresse aux baby-boomers et à leurs parents. En fait, le fabricant espère atteindre les aînés par le biais de leurs enfants, qui en matière de nouvelles technologies, sont généralement les prescripteurs d’achat. Les personnes âgées, de leur côté, restent en effet souvent réfractaires à l’utilisation de ces nouveaux appareils, qu’elles jugent encore trop compliqués et inutiles.

Samsung a donc développé l’appareil Jitterburg avec ses technologies, en travaillant sur le concept et l’idée de GreatCall. Le but était de réaliser un téléphone portable aussi simple que possible à utiliser. Les boutons sont larges, les textes faciles à lire, la forme ergonomique et le téléphone est doté d’une excellente qualité sonore, souligne GreatCall. Quant aux services personnalisables sur le mobile, ils donnent la possibilité de retrouver facilement les messages entrants ou archivés, d’appeler directement des numéros préenregistrés (famille ou opérateur), etc. …/…
Jitterbug, une nouvelle offre de téléphonie mobile pour les seniors américains

Deux modèles sont proposés à la vente : l’un, conventionnel, est doté de 12 touches. L’autre, nettement plus basique, ne possède que trois gros boutons prédéfinis. Ce dernier modèle est plus particulièrement destiné aux personnes très âgées qui peuvent rencontrer quelques difficultés à utiliser des appareils traditionnels. Un bouton est prévu pour l’assistance par opérateur, un bouton entre en relation avec les urgences et le dernier est paramétrable en fonction des desiderata du client.

Le produit vient tout juste de sortir aux Etats-Unis. Tous les services seront encore en période de test pendant l’été 2006. « Si par exemple votre maman ne souhaite pas avoir de messagerie vocale sur son téléphone, il suffit de nous prévenir, et nous déconnectons l’option. L’idée est de pouvoir dire à vos parents : Que penses-tu de cette option maman ? Tu en auras besoin ? » indique Arlene Harris, co-fondatrice de GreatCall. Et de préciser « que toutes les options sont activables et désactivables. De plus, en cas de besoin ou d’urgence, la personne âgée peut directement entrer en contact avec un opérateur pour bénéficier d’assistance ».

GreatCall envisage par ailleurs de fournir à chaque client une page web individuelle sur laquelle il pourra choisir les options de son téléphone, gérer son compte ou ses listes de noms. Un enfant pourra par exemple, organiser le téléphone portable Jitterbug de ses parents d’une ville qui se trouve à l’autre bout du pays.

« Ce produit comble un besoin important pour les boomers et leurs parents » indique Tim Bajarin, président du cabinet de conseils Creative Strategies. « Notre enquête, sur la « famille numérique », montre que les baby-boomers veulent aider leurs parents à bénéficier des avantages offerts par les nouvelles technologies, qui bien utilisées, peuvent rapprocher les familles. Mais il ne faut que les personnes âgées subissent la pression de devoir apprendre le maniement de ces nouveaux appareils, avec lesquels elles ne se sentent pas très à l’aise ».

En ce qui concerne les prix, l’offre de base devrait débuter à 10 dollars par mois (environ 8 euros). La facture moyenne devrait tourner autour de 25 dollars par mois (20 euros) selon la direction.

GreatCall est une société basée à San Diego (Californie). Elle a été fondée par une des pionnières de l’industrie du « sans fil » : Arlene Harris, âgée de 45 ans. Elle est à l’origine de la société de téléassistance SOS emergency phone. Quant à son associé (et mari), Martin Cooper, il est considéré comme l’un des « pères du téléphone portable ».

« Il y a 33 ans, notre rêve était que l’ensemble de la population puisse bénéficier de la technologie mobile » indique Martin Cooper. « Jitterbug apporte une pièce supplémentaire à cet édifice et nous rapproche de ce rêve. »

Pour en savoir plus, lire aussi :
Des adolescentes enseignent à des seniors l'art d'envoyer des textos
Simply : une gamme de téléphone SFR pour séduire les seniors


Publié le Vendredi 28 Avril 2006 dans la rubrique Internet | Lu 12751 fois