Sommaire
Senior Actu

Jean-Christophe Rufin remporte le Prix Littéraire Domitys avec son roman Le grand Coeur

Le spécialiste des résidences services pour seniors Domitys, remettra le prix littéraire de ses lecteurs le 15 janvier prochain au sein de la résidence « Le Vallon des Bois » au Mans, à l’académicien Jean-Christophe Rufin pour son roman « Le grand Coeur » publié en 2012 aux éditions Gallimard.


Rappelons que ce prix est ouvert à l’ensemble des résidences Domitys. En tout, trente résidences ont participé à l’opération depuis 2012.
 
Au sein de chaque établissement, un club de lecture a été créé. Plusieurs réunions sont organisées dans l’année pour débattre des livres de la sélection.
 
Ces clubs de lecture visent à promouvoir et à valoriser la lecture active, à fédérer les résidents autour d’un projet intellectuel et culturel commun et à générer des échanges et des débats.
 
Créé dans le cadre de l’opération Domitys « bien vivre pour bien vieillir », cet événement est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir des écrivains et de contribuer à l’enrichissement personnel des résidents. Si la lecture permet la création d’une dynamique de partage et le renforcement du lien social ; elle permet aussi aux résidents de stimuler leur mémoire.
 
Les livres sélectionnés étaient les suivants :

- La dernière conquête du Major Pettigrew d’Helen Simonson
- La déesse des petites victoires de Yannick Grannec
- Les anonymes de R.J. Ellory
- Léna de Virginie Deloffre
- Le Grand Coeur de Jean-Christophe Ruffin
 
Le grand Cœur de Jean-Christope Rufin

Dans la chaleur d'une île grecque, un homme se cache pour échapper à ses poursuivants. Il évoque sa vie hors du commun et tente de démêler l'écheveau de son destin. Fils d'un modeste pelletier, il est devenu l'homme le plus riche de France. Il a permis à Charles VII de terminer la guerre de Cent Ans. Il a changé le regard sur l'Orient. Avec lui, l'Europe est passée du temps des croisades à celui de l'échange. Comme son palais à Bourges, château médiéval d'un côté et palais Renaissance de l'autre, c'est un être à deux faces. Aussi familier des rois et du pape que des plus humbles maisons, il a voyagé à travers tout le monde connu.
 
Au faîte de sa gloire, il a vécu la chute, le dénuement, la torture avant de retrouver la liberté et la fortune. Parmi tous les attachements de sa vie, le plus bouleversant fut celui qui le lia à Agnès Sorel, la Dame de Beauté, première favorite royale de l'Histoire de France, disparue à vingt-huit ans. Son nom est Jacques Cœur. Il faut tout oublier de ce que l'on sait sur le Moyen Âge et plonger dans la fraîcheur de ce livre. Il a la puissance d'un roman picaresque, la précision d'une biographie et le charme mélancolique des confessions.


Publié le Vendredi 10 Janvier 2014 dans la rubrique Culture | Lu 553 fois