Sommaire
Senior Actu

Je suis un prédateur : arnaque intergénérationnelle

Dans le cadre du Nikon Film Festival, la jeune réalisatrice Claudia Fortunato propose en compétition, « Je suis un prédateur », un petit film de 2mn20 qui met en scène un couple et une vieille dame qui se querellent sur le toit d’un immeuble un soir de réveillon…


Voici un intéressant festival de l’image : le Nikon Film Festival dont le thème est Je suis une rencontre. Comme le souligne le site web de l’évènement, « la vie est ponctuée de rencontres, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, qui orientent nos choix, nos parcours et nos destins. Elles sont au commencement des histoires d’amour, des plus grandes amitiés mais aussi des duels les plus féroces ».
 
C’est pour cette raison que Nikon vous propose cette année d’illustrer des rencontres en moins de 140 secondes à travers un regard personnel ou historique. Parmi les candidats de cette année, plusieurs petits films mettent en scène des personnes âgées. Et parmi eux, Je suis un prédateur de Claudia Fortunato.
 
Ce court-métrage met en scène un couple et une vieille dame sur le toit d’un immeuble un soir de réveillon… Les deux tourtereaux roucoulent après leur soirée lorsque surgit une grand-mère surexcitée et déguisée en fée qui accuse son petit-fils de lui avoir volé de la somme de 1.500 euros tout en critiquant sa compagne... Mais au final, tout ceci n’est qu’une arnaque… Et les voleurs ne sont pas ceux qu’on croit ! Un petit film plutôt amusant et une grand-mère qui joue particulièrement bien. 


Publié le Mercredi 15 Février 2017 dans la rubrique Culture | Lu 809 fois