Sommaire
Senior Actu

Je, François Villon de Jean Teulé : « Le lesserez la, le povre Villon ? »


Avec « Rainbow pour Rimbaud » (1) et « O, Verlaine » (2), « Je, François Villon » constitue la trilogie des poètes maudits que nous livre Jean Teulé. Qu’ils soient réels ou de fiction, cet auteur excelle à inciser les portraits de personnages aux marges de l’ordinaire, à raconter les vies.
Je, François Villon de Jean Teulé : « Le lesserez la, le povre Villon ? »

C’est sur le mode d’un roman autobiographique qu’il nous présente François Villon. Avant d’être maudit pour sa poésie François de Montcorbier l’est tout au long de sa vie.

Le romancier place sa naissance au moment de l’exécution de Jeanne d’Arc et de la pendaison de son propre père. Après que sa mère fût enterrée vive, il est recueilli par le chanoine Guillaume de Villon. Il suit de pair ses études et l’apprentissage de la rue, des bas-fonds de Paris. Avec le même succès. Il obtient à la fois sa licence et une condamnation pour assassinat.

Jean Teulé nous donne à voir le poète tel qu’il s’est décrit lui-même. Le roman est illustré à propos, par quelque uns de ses vers. Il nous fait vivre l’époque de ce moyen-âge finissant.

Combien de fois avons-nous été écoeurés par certaines pratiques, par la négation de l’autre dans son humanité, qui n’ont rien à envier à celles, plus tard, du Marquis de Sade, l’esprit de canular en plus.

Ce livre a le rythme haletant des aventures du poète maudit, tant sa vie est truculente, pleine de rebondissements.

On ne sait si tout est authentique, mais en refermant l’ouvrage on aime encore plus François Villon. Et Jean Teulé ! « Et tout ceux qui aiment le poète, ne pourront rire qu’en pleurs en lisant ses joyeuses ballades » (Rimbaud, Proses et vers français de collège)

(1) (Julliard, 1991)
(2) (Julliard, 2004)

Je, François Villon
Jean Teulé
Edition Julliard
416 pages 20 euros


Publié le Vendredi 25 Août 2006 dans la rubrique Culture | Lu 892 fois