Sommaire
Senior Actu

Japon : des seniors créent des entreprises pendant que d'autres en ferment

Un récent rapport japonais constate une augmentation de la création d’entreprises par des seniors nippons et déplore parallèlement, une hausse des cessations d’activités à cause des départs en retraite des entrepreneurs issus de la génération du baby-boom, qui n’ont rien prévu ni préparé quant à la transmission de leurs entreprises aux générations futures.


Selon ce livre blanc édité par l’Agence des petites et moyennes entreprises, structure émanant du ministère japonais de l’Economie, du commerce et de l’industrie, en 2002, presque un créateur d’entreprise sur cinq (19.9%) était âgé de 60 ans et plus contre 15.6% seulement en 1997, soit une hausse de 27% en cinq ans.

Parmi ces entrepreneurs seniors, une grande majorité (les deux-tiers) a privilégié le secteur des services pour démarrer une activité. Dans le domaine de l’immobilier par exemple, toujours en 2002, 65.2% des nouveaux chefs d’entreprise étaient âgés de 60 ans ou plus.

Les responsables de cette agence, précisent qu’en règle générale, les seniors se lancent plus facilement dans l’ouverture d’une boutique ou dans la gestion de biens immobiliers qu’ils acquièrent avec les indemnités qu’ils touchent au moment de leur départ en retraite.

Autre constat (moins positif, celui-là) : le nombre de petites et moyennes entreprises diminue fortement chaque année à cause des départs massifs en retraite des entrepreneurs issus de la génération du baby-boom. Les chiffres officiels font état de 120.000 fermetures annuelles. Ainsi, en 2002, 43.1% des dirigeants qui ont cessé leur activité étaient âgés de 60 ans ou plus, contre seulement 33.6% en 1997. .../...
Japon : des seniors créent des entreprises pendant que d'autres en ferment

Cette forte hausse, de presque dix points en cinq ans, s’explique principalement par les départs en retraite des managers issus du baby-boom, qui n’ont pas assuré la transmission de leur affaire aux générations suivantes. De fait, entre 2001 et 2004, le quart des entreprises qui ont cessé leur activité, s’expliquait par une absence de repreneur. Plus triste encore, ce livre blanc estime que ces fermetures entraînent chaque année la suppression de 350.000 emplois.

Cette enquête montre ainsi que les dirigeants seniors, au moment de prendre leur retraite, ferment purement et simplement leur entreprise plutôt que d’envisager et de préparer la transmission de leur activité. Parmi les entrepreneurs de 55 ans et plus, 22.7% indiquent clairement qu’ils fermeront leur société le jour où ils s'arrêteront de travailler. Un tiers considère qu’il s’agit là d’un problème qui ne mérite pas leur attention et plus de la moitié avoue n’avoir effectué aucune démarche en vue de préparer la reprise de leur affaire par des repreneurs plus jeunes.

Dans un pays où le vieillissement de la population est le plus avancé au monde, avec 20% des habitants ayant 65 ans ou plus, on comprend que cette situation inquiète les responsables politiques. Les auteurs de ce livre blanc souhaitent donc que les managers seniors soient mieux sensibilisés à ces questions de transmission de leur activité aux futures générations.

Pour en savoir plus, lire aussi :

Face à la retraite, comment les petits patrons envisagent leur succession
Les seniors boostent la création d'entreprises dans les nouvelles technologies
Une nouvelle publicité de Fortis Banque met l'accent sur la transmission d'entreprise


Publié le Mercredi 3 Mai 2006 dans la rubrique Emploi | Lu 3386 fois