Sommaire
Senior Actu

Japon – Une poupée parlante pour tenir compagnie aux personnes âgées

Dans un pays où les enfants sont de moins en moins nombreux, où par conséquent le marché national du jouet est de plus en plus morose, un fabricant japonais a lancé en octobre dernier, une poupée parlante, Yumel, capable de tenir compagnie aux personnes âgées souffrant de solitude.


Ce n’est pas la première fois que les industriels du jouet tentent d’approcher les personnes âgées via des poupées et ou des robots parlants*. Comme le rappelle un récent article de l’AFP, le Japon est un pays qui vieillit extrêmement vite. Le taux de natalité est parmi les plus bas du monde. Fatalement, le marché intérieur des jeux et des jouets se restreint. Afin de pallier ce manque à gagner, les professionnels de ce secteur essaient d’imaginer des nouveaux produits qui puissent convenir, aussi bien à des personnes âgées souffrant de solitude qu’aux tous petits.

Cette poupée est fabriquée par le groupe Tomy. Son nom, Yumel, vient du mot japonais « yume » qui signifie rêve. Elle mesure 37 cm et coûte l’équivalent d’une soixantaine d’euros. Elle est équipée de six capteurs et d’un microcontrôleur. Selon le fabricant, elle est capable de prononcer 1.200 phrases différentes et de chanter des chansons, réclamer que l’on s’occupe d’elle, elle peut même demander qu’on lui achète un jouet ! Elle garde en mémoire les habitudes d’une personne : à quelle heure elle se lève, à quelle heure elle se couche. Une fois programmée, elle peut rappeler à son propriétaire qu’il est temps d’aller ce coucher, ou lui dire que c’est une belle journée de printemps (son horloge interne lui indique la date) ou encore de ne pas trop se fatiguer s'il se fait tard…

Bref, selon ses concepteurs, Yumel peut tout à fait devenir un « compagnon attentif » pour les personnes âgées, voire se substituer aux animaux de compagnie. Pour l’un des responsables du projet, ce type de poupée pourraient même remplacer à terme les chiens et les chats auprès de personnes âgées : moins d’entretien, plus facilement remplaçable et moins de soucis.

D'ailleurs, il semblerait que le succès soit au rendez-vous puisque depuis son lancement en octobre 2004, 8.000 exemplaires auraient déjà été vendus. Le fabricant indique qu’il aurait reçu plus de 500 lettres de remerciements, la plupart provenant d’aînés vivant seuls. « Merci, cette poupée me réchauffe le cœur » leur écrit une dame de 82 ans.

Ainsi, petit à petit, les jouets parlants sont en passe de devenir de véritables succès commerciaux au Japon. Certains aînés les traitent comme leurs propres enfants, selon le fabricant. Il est vrai qu’à l’instar de nombreux autres pays, au Japon aussi la cellule familiale est en pleine (r)évolution. Traditionnellement, le fils aîné devait s’occuper de ses parents âgés. De plus, compte-tenu des prix exorbitants des loyers nippons, jusqu’à maintenant, les jeunes préféraient rester dans leur famille. Mais les choses évoluent. Les nouvelles générations préfèrent prendre leur indépendance et doivent parfois changer de région pour trouver un emploi. De fait, les personnes âgées se retrouvent seules, d’où le développement des services de proximité, de l’aide à domicile, de l’adaptation des logements et maintenant de ces petits robots… Restons zen, pour le moment ils ne parlent que le japonais.

* Lire aussi : Japon – Un robot « intelligent » qui peut tenir compagnie aux seniors
Japon – Une poupée parlante pour tenir compagnie aux personnes âgées


Publié le Jeudi 24 Février 2005 dans la rubrique Consommation | Lu 7124 fois