Sommaire
Senior Actu

Japon - Une bouilloire veille sur les seniors

Le Japon a été confronté au vieillissement de sa population plus rapidement que les pays occidentaux. Même si la tradition nippone veut que les enfants s’occupent de leurs parents lorsqu’ils deviennent âgés, la vie moderne et l’explosion de la cellule familiale font que cette pratique ancestrale tend à disparaître. De fait, de plus en plus d’aînés vieillissent, et parfois malheureusement, meurent seuls… Afin d’essayer d’atténuer cette solitude et les risques qui y sont liés, un fabricant d’électroménager a mis au point une bouilloire qui « veille » sur les personnes âgées.


Cette bouilloire, surnommée I-pot, littéralement « pot à information » a été créée suite à un fait divers survenu à Tokyo en 1996. Une dame de 77 ans et son fils handicapé ont été découverts morts de faim, par des voisins, une vingtaine de jours après leur décès. La vieille dame n’avait plus d’argent pour se nourrir et refusait l’aide sociale… Cette histoire a profondément marqué les esprits. Un individu en charge de personnes âgées, a donc demandé au fabricant d’électroménager Zojirushi, d’imaginer une solution permettant d’éviter qu’un tel drame ne se reproduise.

Ainsi, cinq ans plus tard, le fabricant nippon, en partenariat avec Fujitsu et l’opérateur de téléphonie NTT lançait l’I-pot. Il s’agit en fait d’une bouilloire tout à fait normale, si ce n’est qu’à chaque utilisation, elle envoie un message à un correspondant choisi au préalable, indiquant que la personne est en bonne santé, ou en tout cas, qu’elle utilise sa bouilloire…

L’appareil enregistre l’heure à partir de laquelle l’objet est utilisé, et un système de communication sans fil fait parvenir un signal à un serveur. Les abonnés à ce service, peuvent ainsi recevoir directement sur leur mail, un message indiquant que leur parent a utilisé son I-pot tout récemment.

Cet appareil est donc en place depuis quatre ans maintenant. Il s’adapte parfaitement au style de vie japonais, puisque la forte consommation de thé et de soupes entraîne une utilisation des bouilloires plusieurs fois par jour. Sans même s’en apercevoir et d’une manière extrêmement simple, puisque la personne âgée n’a rien à faire d’autre que faire chauffer son eau, il est donc possible de veiller un proche à distance de manière non intrusive. Ce service est bien entendu payant, l’appareil est loué une quarantaine d’euros par mois et le service mail et internet vingt euros environ. Actuellement plus de 2.000 familles l’utilisent de part le monde. En effet, si l'I-pot n'accessible qu’au seul territoire japonais, rien n’empêche les familles d’être à l’autre bout du monde lorsqu’elles reçoivent leurs mails d’information.

Rappelons qu’au Japon, dans plus d’un tiers des foyers, un des membres a plus de 65 ans et que les dernières statistiques du ministère de la Santé estiment que 3.4 millions de personnes âgées vivent seules. La forte augmentation de la solitude chez les aînés entraîne fatalement une hausse des morts solitaires. Ainsi, dans la capitale, à Tokyo, le nombre de décès non prévisibles de seniors, à doubler durant les dix dernières années, pour atteindre en 2003 le chiffre de 2.000 personnes, selon le Bureau de la Surveillance médicale de la ville.
Japon - Une bouilloire veille sur les seniors


Publié le Mardi 19 Avril 2005 dans la rubrique Internet | Lu 10779 fois