Sommaire
Senior Actu

Japon – Réforme du système de retraites en plein cœur de la campagne électorale


En pleine campagne électorale, les questions d’économie nationale, et notamment la réforme du système de retraites, semblent canaliser toutes les attentions, c’est ce que révèle un sondage publié dans la presse le 20 juin dernier.

Parmi les 300 candidats qui se présentent à la Chambre des Conseillers, 73,1% affirment vouloir mettre au premier plan les retraites. Viennent ensuite les mesures d’incitation économique pour 35,8%, la révision de la Constitution (31,2%) et en quatrième position la situation irakienne qui semble être un sujet primordial pour 30,8% des candidats interrogés.

La réforme du système de retraite reste l’élément clé de la campagne du parti dirigeant, le Parti Démocrate Libéral (LDP) qui vise l’obtention de la moitié des 242 sièges que compte la Chambre.

Le Premier ministre, Junichiro Koizumi, en a d’ailleurs fait son cheval de bataille. Le Parlement a adopté une série de lois sur les retraites le mois dernier avec pour élément majeur l’élévation de la prime de retraite progressive dans les dix prochaines années.

Mais Koizumi ne dispose que d’un soutien bien faible au sein de son parti et la nouvelle législation est loin de faire l’unanimité. Opinion publique et opposition dénoncent en effet le fossé qui se creuse entre la cotisation annuelle et le montant des allocations. Selon le Weekly post publié en mars 2004, le citoyen japonais perçoit en moyenne 59 millions de yens (environ 450 000 euros) pendant sa retraite, soit 25 millions de moins (environ 190 000 euros) que ce qu’il aura cotisé.

A en croire le sondage, 90% des candidats de l’opposition placent la réforme des retraites en premier sur l’agenda politique alors qu’ils ne seraient que 31% du parti LDP à en faire autant. Il est vrai que l’enjeu est d’importance et que l’engouement du Premier ministre peut en effrayer plus d’un. Si le gouvernement respecte le planning instauré en 2000, le temps des réformes est cependant venu.

La question irakienne ne motive que 4% des candidats du LDP. Pourtant, rappelons que le Japon y a envoyé 500 troupes et a pris la décision de continuer les opérations en rejoignant la force multinationale de l’ONU.

Le vote du 11 juillet dira si le Japon est disposé à faire de la réforme des retraites une priorité.


Publié le Mercredi 30 Juin 2004 dans la rubrique Divers | Lu 1495 fois