Sommaire
Senior Actu

Japon - Record historique : la natalité atteint son niveau le plus bas


La natalité des japonaises, qui décline régulièrement depuis 75, est tombé à son plus bas niveau en 2003 avec un taux de 1.29, ce qui risque d’entraîner de graves conséquences à terme sur le système des retraites, rapportait en début de semaine le ministre des Affaires sociales, dans une dépêche de Nikkei.net.

Le précédent « record » était de 1.32 en 2002, c’était la première fois depuis la seconde guerre mondiale que le Japon était descendu à un niveau aussi faible. Pourtant, l’Institut National de la Population, affilié au ministère de la Santé, prévoyait en janvier 2002 que le taux de natalité devait atteindre son point le plus bas (1.306) en 2007 pour se stabiliser à 1.39 vers 2032. Pour 2003, les chiffres estimaient un taux équivalent à celui de 2002 soit 1.32. Cette baisse de 30.000 naissances l’année dernière pourrait s’expliquer, selon le ministère, par la chute des mariages en 2002 après avoir connu une recrudescence pendant deux années consécutives : 2000, l’année du millénium et 2001, première année du siècle.

Cette chute de la natalité n’est pas sans conséquences pour l’économie nippone et plus particulièrement pour le futur de son système de pensions ainsi que pour les autres programmes de santé et de sécurité sociale, qui reposent tout comme en France sur le système par répartition*. Ainsi une nouvelle loi vient d’être votée afin d’adapter les retraites à l’évolution démographique du pays.

*ce sont les cotisations prélevées sur les salaires des actifs d’aujourd’hui qui servent à payer les pensions des retraités d’aujourd’hui. Ce système repose sur la solidarité entre les générations, chaque génération payant les retraites des générations précédentes.


Publié le Vendredi 11 Juin 2004 dans la rubrique Divers | Lu 560 fois