Sommaire
Senior Actu

Japon – Quand les travailleurs âgés ne veulent plus prendre leur retraite

(1524 signes)


De plus en plus de travailleurs japonais en âge de prendre leur retraite garderaient leur emploi, et ce au détriment, parfois, des plus jeunes, explique « NikkeiNet » dans son édition du 8 décembre (« Working for more than a living »). En 2000, ils étaient neuf millions à travailler après 60 ans. On estime que ce chiffre atteindrait les 12,4 millions en 2025.

Si l’on ajoute à cela le plan du gouvernement qui prévoit d’augmenter progressivement à 65 ans l’âge à partir duquel un travailleur pourra percevoir une retraite publique, alors l’âge moyen du départ à la retraite dans les entreprises sera de 65, voire 70 ans, au lieu de 60 ans aujourd’hui.

D’autre part, malgré leur bonne santé économique (209 000 dollars d’épargne en moyenne dans les foyers menés par des travailleurs de 60 ans ou plus), il semblerait que les seniors japonais ne souhaitent pas prendre leur retraite. D’après une étude de « Pasona Inc. », la plus grande agence d’intérim du pays, 56% des travailleurs âgés souhaiteraient continuer à travailler.

Cette situation pose un problème aux jeunes travailleurs, dont l’emploi et la promotion deviennent plus problématiques. Cela peut également être un inconvénient pour les entreprises qui ne peuvent se permettre d’embaucher de jeunes diplômés tant que les travailleurs les plus âgés restent à leur poste. Il reste donc à trouver une solution pour permettre aux seniors qui en sont capables et qui en ont envie de continuer à travailler sans que cette situation ne provoque de conflits de générations.


Publié le Jeudi 11 Décembre 2003 dans la rubrique Emploi | Lu 473 fois