Sommaire
Senior Actu

Japon – Prendre en compte les besoins des seniors pour assurer l’avenir du pays

Selon Shinji Yamasaki, Pdg de Senior Communication, société de conseil spécialisée sur le marché des 50 ans et plus au Japon, il est impératif de prendre en compte les besoins et les envies des baby-boomers qui approchent de l’âge de la retraite afin d’assurer le succès d’une société nippone vieillissante, indiquait récemment une dépêche de l’agence Foreign Press Center.


Et M. Yamasaki de rappeler que depuis janvier 2003, les japonais de plus de 50 ans représentent plus de la moitié de la population, ce qui fait du Japon, un exemple sans précédent dans l’histoire de l’humanité. Jusqu’à maintenant, jamais une société industrialisée n’avait encore été confrontée à une telle situation. Le Japon est une société vieillissante, une « société senior » d’un genre nouveau.

A ce sujet, 2007 risque de devenir une année charnière. Les premiers boomers, ceux qui sont actuellement âgées de 55à 57 ans, atteindront alors les 60 ans et les premiers départs massifs en retraite interviendront.

Pour Yamasaki, cette situation devrait entraîner de profonds changements dans la structure sociale nippone. En effet, avec un total de temps libre de 70.000 heures entre 60 et 80 ans, les seniors japonais vont donc disposer d’une vie à la retraite qui équivaut au temps passé à travailler après l’obtention d’un diplôme. Or ces jeunes retraités, qui ont été actifs toute leur vie, souhaitent dépenser et utiliser intelligemment ce temps qui leur est offert.

A cet effet, Senior Communications a listé les principales (pré)occupations de ces retraités actifs : ils sont prêts à recommencer une nouvelle vie ; ils ont une préférence pour les produits authentiques –ils privilégient plus la qualité que le prix- ; ils préfèrent un communauté « horizontale », c'est-à-dire qu’ils délaissent le schéma de hiérarchie verticale que l’on rencontre dans les entreprises pour s’organiser en cercles de personnes, en fonction de leurs intérêts ou de leurs hobbies ; le confort et le bien-être financiers et physiques sont des valeurs primordiales et enfin, ils sont friands de l’internet, qui leur permet d’étendre et d’entretenir leur réseau et leurs connaissances.

Pour Yamasaki, les industriels viennent enfin de découvrir qu’il existe un réel marché pour ces seniors actifs. Selon lui, si le Japon n’arrive pas à proposer des biens et des services adaptés à cette génération qui est en passe de devenir l’un des piliers de la société nippone, le pays tout entier risque d’en pâtir et l’économie de se ralentir.
Japon – Prendre en compte les besoins des seniors pour assurer l’avenir du pays


Publié le Lundi 14 Février 2005 dans la rubrique Société | Lu 3124 fois