Sommaire
Senior Actu

Japon - Les seniors : utilisateurs et prescripteurs pour les stylos ergonomiques


Depuis maintenant une dizaine d’années, les fabricants nippons de stylos travaillent énormément l’ergonomie et le design de leurs produits. Ces feutres au look résolument futuriste et d’un coût nettement plus élevé qu’un stylo traditionnel, ont réussi à séduire une clientèle d’hommes d’affaires mais surtout de seniors, indiquait récemment l’agence japonaise Nikkei.net.

Grâce à leur forme ergonomique, ces stylos du 21e siècle évitent que toute la pression exercée sur l’ustensile le soit à partir des doigts uniquement -pouce, index et majeur. Cette pression est maintenant supportée par la main toute entière. L’utilisateur peut bouger ses doigts plus facilement et dépense donc moins d’énergie pour écrire. La main peut ainsi travailler durant des périodes plus longues avant de se fatiguer. A terme, la crampe de l’écrivain pourrait même se voir reléguer aux oubliettes, selon les fabricants.

C’est le cas de la société Pentel Co, qui a lancé sur le marché japonais en 2002, son stylo « Ergonomix » visant une clientèle âgée (Serai Generation pour les Japonais). Alors que les crayons « classiques » sont (sup)portés par les trois doigts mentionnées ci-dessus, celui-ci, grâce à son design et à son « grip » réglable, repose aussi sur la paume de la main, plus précisément sur la partie qui se trouve entre le pouce et l’index (voir photo). Les personnes âgées, qui sont très souvent sujettes à des crampes lorsqu’elles écrivent, représentent une grosse part des ventes de ce modèle, précise le constructeur.

« Ces stylos sont faciles à tenir et donc particulièrement populaires auprès d’une clientèle de seniors. Ils exercent une faible tension sur les mains » explique un vendeur en papeterie. « Il est aussi intéressant de souligner que les personnes âgées sont « prescripteurs » dans le domaine de l’écriture, elles achètent souvent ces stylos pour leurs enfants ou leurs petits-enfants ».

Deux conclusions semblent donc s’imposer : la première, les seniors, à l’instar des jeunes, peuvent aussi s’avérer des prescripteurs pour certains types de produits, dans certains domaines. La seconde, un produit au look résolument « design » ne fait pas forcément fuir une clientèle âgée à partir du moment où elle y trouve son compte.

Japon - Les seniors : utilisateurs et prescripteurs pour les stylos ergonomiques


Publié le Mercredi 10 Novembre 2004 dans la rubrique Consommation | Lu 4800 fois