Sommaire
Senior Actu

Japon - Le recrutement des seniors dynamise le travail en entreprise


« Louez-nous votre expérience » propose l’annonce de l’agence de ressources humaines du groupe japonais Orix. En 2002, cette firme de services financiers a entamé une politique de recrutement de travailleurs seniors : à la mi-2003, près de 300 seniors avaient déjà signé un contrat de travail. « Le recrutement des seniors est la clé du futur de l’économie japonaise » explique le président d’Orix, Yoshihiko Miyauchi, 68 ans, rappelant que beaucoup d’entre eux souhaitent travailler mais ont du mal à trouver un emploi. Les besoins des travailleurs seniors sont plus variés que ceux des plus jeunes : beaucoup préfèreraient un poste à temps partiel. Orix leur répond, en proposant du travail temporaire et des rémunérations à l’heure. Cette politique de recrutement va à l’encontre des habitudes japonaises qui placent de préférence ses jeunes diplômés. Le président d’Orix, rappelle cependant que l’emploi des seniors présente de sérieux atouts : ils peuvent se baser sur leur expérience et leur expertise construites au cours de leur carrière pour s’adapter à un nouveau poste, réduisant ainsi les coûts des programmes de formation. Les seniors déchargent également les cadres plus jeunes du travail routinier et leur permettent de se consacrer à des postes plus stratégiques. « Les travailleurs seniors constituent la fondation même qui permet l’expression de la flexibilité et l’énergie des jeunes salariés » explique le DRH Hideharu Takei. Une entreprise qui se développe a toujours besoin de plus de savoir-faire spécialisé : les travailleurs temporaires seniors apportent une réponse flexible, sans pour autant peser lourdement sur les coûts. Orix emploie actuellement 8700 personnes au Japon, et compte recruter un millier de salariés seniors d’ici 2005.


Publié le Mercredi 3 Septembre 2003 dans la rubrique Emploi | Lu 1714 fois