Sommaire
Senior Actu

Japon - Le gouvernement envisage de taxer la richesse des seniors


Japon - Le gouvernement envisage de taxer la richesse des seniors
Sur les 20 millions de retraités vivant actuellement au Japon, un grand nombre d'entre eux, possèderait un pouvoir d'achat largement supérieur à celui de leurs prédécesseurs. C'est en tout cas ce qu'affirme le ministère des Affaires familiales en tablant sur des données de 2002.

Une personne de 70 ans et plus posséderait en moyenne l’équivalent de 223 000 euros en titres. La plupart auraient acquis ces valeurs pendant le boom économique des années 80, connu au Japon sous le nom de "Bubble Economy" (phénomène faisant suite à la dérégulation des taux d'intérêts). Moins touchés que leurs concitoyens par l'actuel effondrement des valeurs boursières, les seniors joueraient un rôle actif dans le maintien de l'économie. En 2002, sur l'ensemble de la population, la part des dépenses effectuées par les personnes de plus de 60 ans représentait 11%, contre 9% en 1995, comme le relate le quotidien « The Japan Times » dans son édition du 31 décembre 2003 (« Affluence of retirees make them targets »).

Devant ce phénomène économique, il semblerait que le gouvernement ait d'autres projets pour ces seniors : ces derniers pourraient en effet être davantage taxés sur leurs revenus. Une façon de remédier en partie aux problèmes suscités par l'actuel système de retraite et d'anticiper financièrement pour les futures générations. Le gouvernement semble penser que les retraités pourraient aussi contribuer au maintien des retraites, dangereusement menacées par le vieillissement de la population et le taux de natalité critique. En 2000, les 65 ans et plus représentaient en effet 17,4% de la population, soit 127 millions de personnes. Selon l'Institut National de recherches sur la population et la sécurité sociale, si les tendances actuelles se poursuivent, un Japonais sur quatre sera âgé de 65 ans ou plus d'ici 2014.

Le gouvernement a d'ores et déjà décidé de supprimer les avantages accordés aux 65 ans et plus en annulant dès janvier 2005 les déductions d'impôts accordées jusqu'à présent. Certains seniors ne l'entendent pas de cette oreille. En effet, cette mesure pourrait avoir de lourdes conséquences sur les retraités ne disposant pour tout revenu que de leur unique pension. Et près de 60% d'entre eux entrent dans cette catégorie.


Publié le Jeudi 8 Janvier 2004 dans la rubrique Finances | Lu 657 fois