Sommaire
Senior Actu

Japon – Le gouvernement doit prendre en compte le futur déclin de la population active


Conscient que presque 20% de la population nippone a plus de 65 ans, que le pays continue de vieillir rapidement et de l’arrivée de la première vague de départs en retraite des baby-boomers les plus âgés, le ministère du Travail japonais, se penche sur l’inévitable problème que risque de poser, à court terme, la baisse de sa population active.

A cet effet, le ministère a mis en place un groupe de travail chargé d’élaborer un plan d’action visant à multiplier les opportunités d’emploi pour trois catégories d’individus : les seniors, les femmes et les jeunes, précise un article récent de l’agence économique japonaise Nikkei.net.

Le gouvernement s’est fixé comme objectif, la création d’environ 3 millions d’emplois, qui devraient compenser la perte de 3.7 millions de salariés qui est prévue entre 2007 et 2015. Cette baisse de la population active s’explique par le départ massif en retraite de la première vague de baby-boomers, ceux qui sont nés juste après la guerre, entre 1947 et 1949, et qui d’ici trois ans, entreront dans leur 60ème année. On estime à environ huit millions le nombre de baby-boomers japonais nés entre 1947 et 1949. Cette période a été la plus faste qu’ait connu le pays avec 50% d’augmentation des naissances par rapport aux trois années précédentes et aux trois suivantes.

Afin de réduire l’ampleur de ce phénomène, le Parlement japonais a récemment décrété une loi obligeant les entreprises nippones à prendre des mesures incitant les plus de 65 ans à continuer leur activité salariée. Toutefois, ce décret, ne revêt pour l’instant qu’un caractère indicatif.

Sans mesure pour prévenir le déclin de la population active, le nombre de salariés devrait passer de 67 millions actuellement à 63 millions en 2015. Les responsables du gouvernement s’inquiètent de cette situation, qui pourrait perturber le bon développement économique du pays et sa compétitivité industrielle. Le groupe de travail sur les politiques de l’emploi, mis en place par le ministère a entamé une réflexion sur ce problème et devra remettre une première ébauche de plan d’action en mai 2005. Les solutions devront principalement porter sur les mesures à prendre pour que le plus de 60 ans continuent de travailler.

Ce départ à la retraite des baby-boomers est régulièrement évoqué comme une des solutions à la réduction du taux de chômage dans les pays industrialisés. Cependant, jusqu’à maintenant, rien n’a pu nous assurer que les postes laissés vacants par cette génération seraient redistribués aux plus jeunes. D’une part, parce que l’âge de la retraite recule et d’autre part, parce que les entreprises, dans une logique de réduction des coûts, ne remplacent pas forcément un salarié qui s’en va…
Japon – Le gouvernement doit prendre en compte le futur déclin de la population active


Publié le Jeudi 14 Octobre 2004 dans la rubrique Emploi | Lu 2408 fois