Sommaire
Senior Actu

Japon – L’OCDE publie ses recommandations en matière d’emploi


L’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement économiques) a récemment publié dans sa propre collection un livre intitulé « Japon : Vieillissement et politique de l’emploi ». En effet, avec la population la plus âgée au niveau mondiale, le Japon verra sa proportion d’actifs quinquagénaires passer de 36 à 43% d’ici 2030.

L’OCDE dresse le bilan des politiques menées et émet des recommandations sur les actions à venir concernant la discrimination par l’âge, la préparation de la retraite ou encore les offres d’emploi pour les travailleurs les plus âgés.

Si les dirigeants d’entreprises sont directement visés, l’attitude des travailleurs est également abordée. Selon les auteurs, ils doivent apprendre à remettre leurs compétences en cause, et à en acquérir de nouvelles. La plupart des entreprises japonaises fixent l’âge de départ en retraite à 60 ans. L’ouvrage suggère l’abolition du système de départ obligatoire, mais cette modification sera difficile à mettre en œuvre puisqu’une telle pratique est étroitement liée au système de rémunération spécifique au Japon. Autre domaine dans le quel l’OCDE fait des recommandations : la formation. L’institution donne l’exemple de l’Australie, et demande la réévaluation de l‘Allocation à l’éducation.

Enfin, un appel au gouvernement japonais est lancé, afin que ce dernier affiche un message plus clair en matière d’emploi des personnes âgées. Les conclusions indiquant qu’un plus grand nombre de salariés âgés compétents réduirait les effets du vieillissement.

« L'OCDE regroupe 30 pays membres, tous attachés à la démocratie et à l'économie de marché. Ses relations de travail avec plus de 70 autres pays, des ONG et la société civile lui confèrent une envergure mondiale. Renommée pour ses publications et ses statistiques, ses travaux couvrent tout le champ économique et social, de la macroéconomie aux échanges, à l'enseignement, au développement, et à la science et à l'innovation. » (extrait du site de l’organisation)

Le livre compte environ 150 pages, dont une trentaine en français. Des travaux similaires avaient déjà été menés sur la Belgique, le Luxembourg, la Finlande, l’Espagne, la Suisse et la Suède.


Publié le Lundi 22 Mars 2004 dans la rubrique Emploi | Lu 461 fois