Sommaire
Senior Actu

Japon - De jeunes médecins apprennent à mieux connaître les seniors en vivant avec eux

Afin de mieux comprendre comment s’adresser, se comporter et soigner les patients âgés, des étudiants en médecine et en infirmerie, accompagnés d’un professeur, se rendent durant leurs études, quelques jours dans un village de montagne dont presque 40% de la population est âgée de plus de 65 ans, pour côtoyer, discuter et vivre un peu avec les anciens.


Conscient du vieillissement de son pays, le docteur Irohira, âgé de 45 ans, propose à ses étudiants en médecine et infirmerie d’aller à la rencontre de « leurs futurs patients » dans un village de montagne de la préfecture de Nagano où 38% des personnes sont âgées de plus de 65 ans, indique un récent article du quotidien japonais The Japan Times.

En réalité, une fois sur place, ce n’est plus leur professeur qui fait réellement les cours, mais les seniors eux-mêmes. Pendant ces deux jours de visite, « je veux que vous écoutiez ce que ces personnes âgées ont à raconter, que vous appreniez comment elles vivent au sein de leur communauté. Tout cela, vous ne l’apprendrez jamais dans une école de médecine » explique-t-il à ses étudiants. Ainsi, pendant leur séjour, les jeunes se rendent chez les anciens, les interrogent sur leur vie passée, sur leur existence au quotidien, sur leurs relations avec les voisins et la famille, etc. En un mot, apprennent à les connaître.

Dans l’un de ses cours, le docteur Irohira rappelle à ses étudiants que de nombreuses personnes âgées de ce village ont des problèmes de genou à cause d’une longue vie à travailler dans les champs. « Vous avez besoin d’apprendre ces choses là en discutant avec les anciens de leur vie quotidienne » indique-t-il à ses jeunes recrues, en ajoutant qu’il est aussi « important de connaître la famille et les voisins du patient et les liens qu’il entretient avec eux ». « Si le malade vit seul, il faut savoir qui appeler ou par quelle porte entrer en cas d’urgence ». Selon ce médecin, « tous ces efforts donnent plus de satisfaction aux malades ». « La médecine en milieu rural ressemble par certains aspects à des recherches anthropologiques » précise-t-il.

Ainsi, les jeunes passent leur journée en compagnie de ces aînés. Une vieille dame de 85 ans leur montre comment elle fait la cuisine, elle discute avec eux, se promène, joue aux cartes… Elle vit seule depuis la mort de son mari. Elle commence à utiliser une prothèse auditive. Elle leur parle de sa vie de tous les jours, de son passé et notamment de ses dernières années en compagnie de son conjoint. Avant que les jeunes stagiaires ne rendent visite à cette personne, leur professeur leur avait précisé : « j’espère que vous ferez partie des médecins qui sont capable d’écouter les histoires de jeunesse d’une vieille dame de plus de 80 ans ».

Au travers des contacts avec ces villageois âgés, les étudiants réalisent l’importance de savoir écouter les patients. Ce ne sont pas des situations auxquelles ils sont confrontés à l’école de médecine. « On nous apprend à réaliser des diagnostics, mais on ne nous apprend pas à annoncer les choses à nos malades. Pourtant, cela fait aussi partie des qualités qu’un médecin doit apprendre » dit l’un deux. Un autre estime que ces sessions de formation « permettent de réaliser l’importance de toujours avoir plusieurs points de vue et pas uniquement celui de la médecine ». Enfin, comme le souligne si justement une dernière, « ce stage est utile même pour les élèves qui ne souhaitent pas exercer leur métier en milieu rural. Ce village est le reflet de notre société qui vieillit, de notre pays dans quelques années ».
Japon - De jeunes médecins apprennent à mieux connaître les seniors en vivant avec eux


Publié le Lundi 4 Avril 2005 dans la rubrique Santé | Lu 1952 fois