Sommaire
Senior Actu

Japon – Augmentation des stratégies marketing visant le marché des seniors


Alors que le vieillissement démographique s’accroît au Japon, de plus en plus d’entreprises développent des stratégies ciblant les plus de 50 ans. Ceux-ci sont de plus en plus actifs et sont de bons consommateurs, avec un pouvoir d’achat relativement élevé. Les producteurs se sont donc mis à favoriser la création de produits répondant à leurs attentes, qui sont généralement tournées vers le confort et la simplicité.

Ainsi, la compagnie de téléphonie mobile « DoMoCo » s’est lancée sur le marché en 1999, en sortant un téléphone mobile d’utilisation facile et adapté aux personnes souffrant d’une mauvaise vue. En quelques années, il est devenu l’un des produits phares de l’entreprise, spécialement parmi les seniors. La tendance touche également les secteurs du loisir et du voyage, comme le montre l’association entre « Sony Music Entertainment » (SME) et « East Japan Railway Company » qui ont notamment lancé « Jipangu Club – Mature Holidays », un service pour les hommes de plus de 65 ans et les femmes de plus de 60 ans. Autre exemple de segmentation du marché dans le secteur alimentaire : « Ishii Food Corporation » a lancé un mars dernier « Chicken Delica », une ligne de produits moins caloriques directement destinée aux consommateurs âgés. Enfin, en parallèle des entreprises qui développent leurs opérations seniors, d’autres se sont spécialisées sur ce marché dès le départ, comme « ActiveStyle » qui a ouvert un magasin pilote en avril 2001, « asmore ». Celui-ci offre principalement des produits aux personnes âgées ayant besoin de soins, mais aussi des produits mode pour seniors actifs. Ce magasin pourrait servir de modèle pour le lancement d’une chaîne franchisée.

Toutefois, les analyses de ce marché des seniors varient : certains estiment qu’il existe réellement et qu’il est amené à se développer rapidement, tandis que d’autres pensent que les baby-boomers et les plus âgés ont finalement des comportements de consommation assez proches de ceux de leurs cadets, ce qui signifie qu’ils n’auraient pas besoins de produits spécifiques. Les estimations dépendent beaucoup des expériences individuelles et du type d’industrie. Dans le même temps, un rapport de la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Tokyo datant d’avril 2003 révèle qu’il existe encore de nombreuses différences de perception entre les seniors et les entreprises qui les cible. Si ces dernières réalisaient de réels efforts de marketing et de communication, le vrai potentiel du marché des seniors pourrait peut-être se développer.


Publié le Jeudi 6 Novembre 2003 dans la rubrique Consommation | Lu 1406 fois