Sommaire
Senior Actu

Japon - Appareils électroménagers : la techno ne fait pas tout, les seniors veulent de la praticité


Afin de fidéliser sa clientèle, notamment senior, le géant japonais de l’électroménager, Matsushita Electric Industrial Co, élabore dorénavant tous ses nouveaux produits en travaillant, sur un même pied d’égalité, fonctionnalité et design, directement avec ses clients, comme l’indique un récent article du quotidien japonais Nikkei.net.

Le groupe souhaite faire évoluer ses gammes en terme de design, de maniement et de simplicité d’emploi. Idéalement ses prochains appareils seront conçus pour être utilisables par toutes les générations. Il ne s’agit plus de faire des produits pour les jeunes ou pour les seniors, mais de faire du « design pour tous ». Dans la mesure où les problèmes d’utilisation, de préhension et de compréhension sont plus fréquents chez les personnes âgées, les produits sont imaginés dès leur conception pour être facilement maniables par les aînés et donc a priori par tous, sans pour autant négliger le design ni l’aspect nouveau des produits.

Afin de mieux appréhender les difficultés rencontrées par les seniors, Matsushita utilise deux méthodes de travail. Tout d’abord, les techniciens portent des combinaisons, des gants et des lunettes qui reproduisent les gênes et les handicaps rencontrés par les personnes âgées. Les vêtements sont alourdis, les gants gênent la prise en main des objets et les lunettes peuvent simuler une cataracte. Reproduisant les conditions dans lesquelles les seniors utilisent les appareils, il devient donc plus facile pour les concepteurs de comprendre et d’analyser les problèmes auxquels ils sont confrontés quotidiennement.

De plus, les prototypes sont testés avec les utilisateurs. Les ingénieurs se trouvent derrière une glace sans tain et observent le comportement des clients vis-à-vis de leurs appareils. Si la programmation de l’horloge d’un cuit-vapeur est trop compliquée, si une cocotte minute est difficile à ouvrir, si les touches d’une caméra numérique sont trop rapprochées… Tous les problèmes sont listés et décortiqués. L’équipe étant tout particulièrement sensible aux individus qui échouent, qui n’y arrivent pas. C’est le signe que quelque chose dans le produit n’est pas clair, pas pratique, peu fonctionnel. Il doit donc être réétudié.

Il ressort très souvent des ces focus groupes des éléments très enrichissants. Un bouton blanc placé à côté d’un bouton jaune, par exemple. Cela peut s’avérer peu visible pour une personne atteinte de cataracte. Et ce n’est pas en installant un bouton rouge à la place que l’on transforme l’objet en un « produit senior ». Tous ces petits détails sont maintenant pensés en aval. « Fabriquer des produits en respectant les vues de nos utilisateurs nous permet d’attirer plus de clients sur le long terme » explique l’un des responsables de ce service. Et d’ajouter que cela évite les erreurs, qui ne sont généralement détectées que lorsque l'appareil est déjà sur le marché... Et qu’il est donc trop tard pour le modifier.

Concrètement, Matsushita a été confronté à un problème concernant des piles pour prothèses auditives. Leur packaging les rendait très difficiles à manier. Les techniciens nippons ont donc interrogé une cinquantaine de seniors et visiter les maisons de retraite dans lesquels ils résidaient. Ils se sont aperçus que changer les piles de leur appareil était effectivement très compliqué. Certains devaient même se rendre chez un revendeur pour qu’il le fasse à leur place ou alors ne l’utilisait plus. L’emballage a été modifié, simplifié, rationalisé et adapté. Résultat il a gagné 12 prix dans l’univers du design dont le prix le plus prestigieux de la profession, le Worldstar 2003 de l’Organisation Mondial de l’Emballage. Par ailleurs et ce n’est pas accessoire, les ventes ont explosé et le produit s’est approprié de confortables parts de marché.

Les avancées technologiques sont bien évidemment extrêmement importantes et indispensables. Toutefois, il semblerait que les utilisateurs se focalisent de plus en plus aussi bien sur la maniabilité et la facilité d’utilisation des produits. Des appareils nouveaux et plus perfectionnés oui, mais qu’ils restent simples.
Japon - Appareils électroménagers : la techno ne fait pas tout, les seniors veulent de la praticité


Publié le Vendredi 1 Octobre 2004 dans la rubrique Habitat | Lu 5623 fois