Sommaire
Senior Actu

Japon – 70 % des japonais sont inquiets pour leur avenir, surtout après 40 ans


Le gouvernement japonais a récemment fait part des résultats d’un sondage sur les japonais et leur avenir. A la question de savoir s’ils étaient inquiets pour leur avenir, 7 sur 10 ont répondu positivement. Un chiffre plus élevé de 4% par rapport à l’année dernière et le plus fort depuis 1981 (date à laquelle cette question à été intégrée dans le sondage). Les baby-boomers sont les plus pessimistes avec 72,5%, suivies des personnes de 70 ans et plus : 62,3%. Toujours selon ce sondage, la qualité de vie des japonais aurait empirée cette année. Les grandes inquiétudes concernent tout d’abord l’après vie active -pour la moitié des japonais-, la santé, les revenus et la santé des membres de sa famille. Parmi les quinquagénaires -la tranche d’âge la plus pessimiste-, 38,4 % estiment que leurs vies vont aller en se détériorant. Seulement 5,9% d’entre eux pensent que les choses devraient s’améliorer. Le gouvernement suppose que l’insatisfaction générale s’est accrue depuis la crise économique du début des années 1990, ajoutant que l’anxiété des baby-boomers reste la plus forte. Ils se trouvent en effet à un carrefour, un âge où ils continuent de subvenir aux besoins de leurs enfants tout en s’occupant de leurs parents. Faut-il voir aussi dans cette inquiétude une donnée culturelle ? Selon Ryu Murakami, écrivain japonais, « les Japonais sont toujours inquiets. Et il est difficile de savoir de quoi ils ont peur. Hier la société japonaise avait une confiance aveugle en son avenir. Mais aujourd'hui son système révèle des dérèglements économiques. Nous assistons à la fin de l'ère d'une utopie basée sur le mythe de l'infaillibilité ». Depuis quelques années, on peut d’ailleurs remarquer l’apparition d’une culture de l’angoisse aussi bien en littérature qu’au cinéma.


Publié le Mercredi 3 Septembre 2003 dans la rubrique Social | Lu 653 fois